A Atanga Nji, René Sadi, Fame Ndongo, analphabètes de l’Histoire des Révolutions : Un peuple ne demande pas d’autorisation pour se libérer

0
94

APRÈS AVOIR LU ET/OU ÉCOUTÉ ATANGA NJI, RÉNÉ SADI ET JACQUES F. NDONGO, JE M´INTERROGE CE MATIN.

Les Camerounais de la RFA manifestent ce samedi pour exiger le départ de Biya

Un peuple a-t-il besoin véritablement d´une autorisation pour se libérer ? On a vu ça dans quel pays du monde ?

On t-ils vraiment lu l´histoire des révolutions ou bien ils prennent le peuple camerounais pour des bêtes?

Un peuple a-t-il besoin véritablement d´une autorisation pour se libérer ? On a vu ça dans quel pays du monde ?

– En France le peuple n´a pas attendu une autorisation avant de prendre la Bastille le 14 juillet 1789, sauf si je me trompe.
– En Russie, Lénine n´a pas demandé une autorisation quelconque pour faire tomber la dictature tsariste (le régime du tsar) en février 1917.
– En Inde, lorsque Gandhi entama la manifestation du 12 mars 1930 pour obtenir l´indépendance aux Britanniques, il ne me semble pas qu´il avait demandé une autorisation. Bien qu’il ait fait 9 mois en prison, le vice-roi des Indes finit par le libérer et l´indépendance de l´inde fut proclamée.
– Au Cuba, la révolution débute en juillet 1953 et s´intensifie jusqu´à la chute de Fulgencio Batista le 1er Janvier 1959. Je n´ai lu nul part que Fidel castro et Che guevara avaient même fait seulement une déclaration.
– Aux États-Unis, la ségrégation raciale était légalisée. Mais si madame Rosa Parks attendait une autorisation du gouvernement Dwight D. Eisenhower pour boycotter le bus à Montgomery en 1955 ou encore, si mon homonyme Martin Luther King attendait l´accord du président John F. Kennedy pour organiser la manifestation du 28 août 1963 où il prononça sa célèbre phrase « I have a dream », les noirs américains seraient toujours des esclaves en 2020.
– En Serbie, si SRDJA POPOVIC et ses collègues réunis autour du mouvement Otpor attendaient un accord d´une autorité administrative, le dictateur Milosevic serait encore au pouvoir.
– Au Mali dernièrement, le M5-RFP a renversé le régime corrompu d´IBK suite à une série de manifestations populaires sans jamais demander une autorisation.
– En Birmanie, en Ukraine, en Egypte, en Tunisie, au Burkina Faso, au Soudan, en Algérie, les populations se lèvent et arrachent la liberté, sauf si vous voulez me prouver le contraire…

Donc lorsqu´un peuple veut se libérer, il ne peut pas attendre une autorisation de son geôlier, il se lève et occupe les rues.

Il s´en suit que le 22 septembre 2020, tous les camerounais des 10 régions se retrouveront dans les rues pour chasser le dictateur Paul Biya.


SOURCE: https://www.w24news.com

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Laisser un commentaire

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]




LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here