Cameroun-Insurrection populaire : voici la nouvelle mission assignée à Vision 4

0
53

Un mois après la suspension de ses programmes pour des raisons de « restructuration », le média basé à Nsam va devoir relancer ses activités, et c’est dès le lundi 21 septembre 2020, soit à la veille des manifestations programmées par Maurice Kamto.

L’information a été rendue publique sur son compte Facebook hier mercredi 16 septembre 2020 par Bruno Bidjang, Directeur général adjoint de la chaine.

Cette date de la reprise des programmes n’est pas du tout fortuite. Elle tombe nette à la veille du jour de lancement des manifestations initiées par l’opposant Maurice Kamto. À en croire certaines sources, la décision de la reprise rapide des programmes de Vision 4 télé, a été prise hier à la Présidence de la République, lors d’une audience accordée par le Directeur du cabinet civil, Samuel Mvondo Ayolo, à la délégation conduite par Jean-Pierre Amougou Belinga, PDG du consortium l’Anecdote, Patron de Vision 4.

C’est d’ailleurs dans la foulée, après cette audience que Bruno Bidjang, membre de la délégation reçue à la Présidence, a annoncé la reprise des programmes, partageant des clichés de la rencontre avec le proche collaborateur du président Biya.

Selon les même sources, l’instruction a été clairement donnée à la chaine pro-gouvernementale vision4, de régler les comptes des hommes politiques qui conspirent pour mettre à mal les institutions de la République. L’on devrait donc s’attendre logiquement à des productions au vitriol contre Maurice Kamto, qui a annoncé pour le 22 septembre de gigantesques manifestations sur toute l’entendue du territoire national. Le but de ces rassemblements est de faire pression pour le départ du Président Paul Biya, au lendemain de l’approbation du 6 décembre comme date de la tenue des premières élections régionales des le pays.

Le président du MRC qui a exigé sans succès la reforme consensuelle du systeme électoral et la résolution de la crise anglophone, se dit déterminé à tenir ces manifestations, même s’il doit retourner en prison.

Pour Yaoundé, il s’agit d’un appel à l’insurrection. Après Paul Atanga Nji de l’Administration Territoriale, René Emmanuel Sadi, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, a publié le 15 septembre 2020 un communiqué à travers lequel il prévient que les participants éventuels à ces rassemblements seront interpellés par les forces de maintien de l’ordre et remis à la justice.

Mais, l’avocat-politicien ne compte pas reculer, il a rendu public un document dans lequel il donne des directives à respecter dans le cadre des manifestations annoncées pour le 22 septembre 2020.

Reste donc à voir si l’opposant, face à la machine répressive, aura la masse critique nécessaire pour faire tomber le régime bientôt quarantenaire de Paul Biya.

Seuls les jours à venir nous en diront plus…


SOURCE: https://www.w24news.com

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Laisser un commentaire

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]




LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here