Candidature unique : un leader de l’opposition est passé à la télé, les nouvelles sont amères , voicipourquoi!

0

L’élection présidentielle de 2025 est le sujet qui retient toute l’attention environ trois (03) ans après sa tenue. Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) voudra probablement rester au pouvoir, que ce soit avec l’actuel leader Paul Biya ou un autre candidat désigné par le parti.

Certaines certitudes se dessinent déjà du côté des opposants, comme l’annonce de la candidature du Mouvement de la Renaissance camerounaise, porté par Maurice Kamto, qui a toujours défié Paul Biya.

Matomba Serge Espoir a aussi longuement communiqué son envie de participer à la campagne électorale de 2025. Il a déjà tracé un programme social qu’il entend mettre en œuvre s’il est élu par les Camerounais pour les accompagner au cours des sept (07) prochaines années.

Il y a aussi l’homme politique Denis Emilien Atangana, président du Front démocratique camerounais (FDC). Il a indiqué qu’il faut aussi compter sur lui : « Bien que les gens fassent des efforts extraordinaires pour ne pas nommer le FDC parmi les partis politiques du président, le FDC aura son candidat à l’élection présidentielle de 2025. »

En réalité, « les médias devraient déjà zoomer sur les candidats potentiels deux (02) ans après l’élection présidentielle, en s’appuyant sur les partis politiques capables d’investir un candidat à l’élection présidentielle ».

Denis Emilien Atangana informe que « sur 329 partis politiques qui existent au Cameroun, seuls 18 partis politiques sont actuellement en mesure d’investir un candidat à l’élection présidentielle de 2025, sauf modification de la loi électorale et ce, sauf si un acteur politique est en mesure mobiliser 300 signatures, comme l’exige le code électoral ».

Il y a aussi le Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN), présidé par le député à l’Assemblée nationale Cabral Libii. Son vice-président Fred Axel Ebe a été reçu par la chaîne de télévision Canal 2 International.

Il a évoqué une éventuelle coalition de dirigeants politiques de l’opposition. « C’est un vote massif des Camerounais, surtout un vote massif des Camerounais. Parce que vous pouvez vous mettre entre 100 et 1000, cela n’a pas d’importance. Tant que les Camerounais ne se conforment pas, ça ne sert à rien. »

Rf:camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire