Douala sous le choc, un mari tue sa femme devant leurs enfants

1

C’est une annonce terrible qui apporte une profonde tristesse aux habitants de Douala. Pour l’entourage de la victime, la douleur est indescriptible, d’autant plus que l’auteur de ce meurtre est étroitement lié au défunt.

L’information est venue d’un lanceur d’alerte camerounais qui a brièvement raconté les faits malheureux sur les réseaux sociaux.

A Douala, la capitale économique du Cameroun, la jeune mère a été mortellement poignardée par son mari devant ses deux (02) enfants.

La source donne plus de détails :  « Eyawolo Pauline, victime de violences conjugales en a payé de sa vie. Tout serait partie d’une altercation entre la victime et son homme violent lorsque ce dernier fera usage d’un couteau ôtant la vie à la mère de ses deux (02) enfants ».

99% des femmes maltraitées ont un défaut – Maahlox

La violence à l’égard des femmes est l’un des sujets les plus brûlants. Osinachi Nwachukwu, le chanteur nigérian, auteur du hit « Ekwueme » a payé un lourd tribut. Elle est morte après avoir été battue par son mari, qui avait juré devant Dieu et devant les hommes de la protéger. Après plusieurs artistes camerounais comme Mani Bella, Lady Ponce, le rappeur Maahlox, l’ambiance s’est exprimée. Pour lui, beaucoup de femmes aiment abuser des hommes pour agresser d’autres femmes.

Sur sa page Facebook, l’artiste musical est intervenu :« Encouragez un enfant qui vole, il deviendra un jour un grand bandit. Encouragez un homme à taper sur les filles, il finira par tuer une femme un jour ».

Maahlox a poursuivi dans ce qui ne peut être décrit que comme un long message: « Quand je vois certaines femmes faire semblant de s’offusquer chaque fois qu’on annonce qu’un homme a tué une femme après l’avoir bastonnée, je ris toujours aux éclats »

Pour lui, ces dernières « oublient vite que ce sont elles-mêmes qui les encouragent tous les jours sur la toile à être des « vrais hommes ». Que oh pourquoi tu as séparé et empêché tes gars de réagir sauvagement ce jour-là ? Il fallait prendre une bouteille pour la poignarder non ? Tu as laissé, tu es faible ».

Aux yeux de Maahlox le vibeur, la « vérité qu’on ne dit malheureusement pas, c’est que 99% des femmes qui vont mourir demain sous les coups d’un homme sont celles qui encouragent de près ou de loin les hommes à taper sur d’autres femmes tous les jours.

Mais moi, ajoute-t-il « qui suis-je pour dire qu’aucun homme ne doit lever la main sur une femme ? Quel argument ai-je pour vous convaincre de cela ? Je ne l’ai jamais fait et que Dieu m’en préserve toute ma vie ».

« Je fais ce poste à 05 heures du matin parce que je suis en train de rentrer du Boivement et sur la route au niveau du quartier Damas, une jeune fille est étalée au sol sans vie. Elle vient d’être sauvagement battue à mort par son petit ami qui a pris la fuite. Après cela, les rumeurs disent qu’elle était enceinte de 03 mois et en voyant cela je me suis dit : Et si j’avais réagi ce soir-là dans cette boîte de nuit pleine à craquer. Non aux violences faites aux femmes », a conclu l’artiste.

ref: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire