Cette fois-ci la FIFA va nous suspendre : Samuel Eto'o avertit
Home Actualité Cameroun Jeune Afrique sort de nouvelles révélations sur la guerre entre Etoudi et Eto’o
Actualité Cameroun

Jeune Afrique sort de nouvelles révélations sur la guerre entre Etoudi et Eto’o

Au Cameroun, le conflit entre la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) et le gouvernement se poursuit, malgré les appels à l’unité et les tentatives de médiation. Selon Jeune Afrique, un nouveau front s’est ouvert devant la Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA), où des clubs de football ont contesté la décision de la Fecafoot de nommer un nouveau staff technique pour l’équipe nationale.

Le conflit entre la Fecafoot et le gouvernement a commencé lorsque le président de la Fecafoot, Samuel Eto’o, a contesté la décision du ministère des Sports de nommer un nouveau sélectionneur pour l’équipe nationale. Eto’o a affirmé que la nomination du sélectionneur relevait de la compétence de la Fecafoot, conformément à un décret présidentiel de 2014.

Le ministre des Sports, Narcisse Mouelle Kombi, a répondu en rappelant les conditions de nomination du sélectionneur et en mentionnant l’existence d’une convention relative à la gestion des sélections nationales de football, signée en 2015, qui stipule que l’État a le droit de choisir le sélectionneur puisqu’il paie son salaire.

Le conflit s’est intensifié lorsque la Fecafoot a donné 72 heures à Eto’o pour désigner son propre staff technique, ce qu’il n’a pas fait. Pour sortir de la crise, la Fecafoot a accepté une réunion tripartite avec le ministère des Sports et la primature. Lors de cette rencontre, le secrétaire général de la primature, Séraphin Magloire Fouda, a exprimé son mécontentement envers Eto’o et lui a demandé de résoudre les problèmes.

Quelques jours après cette rencontre, Eto’o a désigné son propre staff technique, en acceptant le sélectionneur choisi par l’État, mais en nommant plusieurs adjoints. Les Lions indomptables se sont alors retrouvés avec un encadrement hybride, que le président Paul Biya lui-même a demandé au ministère des Sports d’accepter.

Cependant, la situation ne s’est pas apaisée pour autant. Des clubs de football se revendiquant membres de la Fecafoot ont contesté la décision de Eto’o de nommer un nouveau staff technique pour l’équipe nationale. Ils ont saisi la CCA et ont demandé la suspension et l’annulation des décisions prises par Eto’o. Ils ont également réclamé que la gestion des Lions indomptables soit confiée au ministère des Sports.

Une première audience a eu lieu le 17 mai, puis a été reportée au 21 mai. Ce jour-là, la CCA a décidé de suspendre la décision de Eto’o datée du 8 mai, en attendant que l’affaire soit jugée sur le fond. Conformément à cette décision de justice, le staff hybride des Lions indomptables est donc suspendu.

La Fecafoot et Eto’o ont commencé à faire valoir leurs arguments devant la CCA. La Fecafoot estime que l’action portée devant la CCA est frappée de forclusion, car elle a été engagée hors délai selon le code disciplinaire de l’instance. Elle estime également que plusieurs requérants ont fait l’objet de suspension de toutes les activités liées au football et que, parmi les clubs signataires de la requête, environ soixante ne sont pas membres de la Fecafoot, ce qui leur retire la légitimité nécessaire pour engager des procédures devant les organes juridictionnels compétents.

#Jeune #Afrique #sort #nouvelles #révélations #sur #guerre #entre #Etoudi #Etoo

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Hajj : plus de 1 300 pèlerins sont morts sous la chaleur, dont des Africains

Plus de 1.300 personnes sont mortes cette année lors du pèlerinage du...

Palais présidentiel : des veillées de prière entendues

Ces dernières semaines ne sont pas vraiment tranquilles pour le directeur adjoint...

Le Niger réforme son budget pour tirer profit de sa croissance démographique

Niamey Le Niger lance un atelier pour mieux gérer son budget face...

PCRN : Cabral Libii annonce des poursuites judiciaires contre Robert Kona

L’opposant précise qu’il est le président national du Parti camerounais pour la...

[quads id=1]