Coronavirus : Attention, voici comment une purge « préventive » a tué trois enfants en RDC

À Kinshasa, capitale de la RDC, trois enfants mineurs ont trouvé la mort jeudi après une purge censée prévenir du coronavirus, annoncent des médias congolais.

0
49

À Kinshasa, capitale de la RDC, trois enfants mineurs ont trouvé la mort jeudi après une purge censée prévenir du coronavirus, annoncent des médias congolais.

Dans le dessein de protéger sa progéniture contre le coronavirus qui sème la terreur dans le monde entier depuis plus de deux mois, cette habitante de la commune de Selembao dans le sud de Kinshasa, n’avait pas d’autres options que de purger ses trois enfants au jus de citron mélangé avec celui du « Kongo Bololo », une plante dont le nom scientifique est Vernonia amygdalina.

Malheureusement, tous ses trois rejetons sont décédés après ce traitement préventif. « Elle a décidé de purger ses 3 enfants avec ce mélange sans en mesurer les conséquences. Ils sont tous morts », a expliqué aux médias, Tryphon Woobin, bourgmestre de la commune voisine de Mont-Ngafula.

« Nous interpellons la population à ne pas se laisser aller aux rumeurs. Il faut puiser les informations à la source », a ajouté l‘édile.

Allégation pas encore confirmée par une expertise médicale qui pourrait peut-être se faire sur les trois corps admis à la morgue. La mère quant à elle, a été interpellée par la police.

Cette situation est loin d‘être l’exclusivité de la RDC en Afrique. Au Cameroun par exemple, les prix du citron ont explosé (1000 francs CFA soit 1,52 euro contre 100 francs CFA d’habitude). La faute à une forte demande, car de nombreux Camerounais achètent cet agrume pour concocter des potions destinées à guérir ou prémunir du COVID-19.

Et ces rumeurs et/ou fausses informations liées au COVID-19 circulent avec une telle facilité et rapidité qu’elles pourraient impacter fort négativement la lutte contre la pandémie. Un véritable grand défi à relever pour les institutions africaines.


SOURCE: https://www.w24news.com



Les plus lus en ce moment

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de