Vaccin contre le Covid-19 : bonne nouvelle de la Chine

A en croire les autorités chinoises, le vaccin a été développé par une équipe scientifique dirigée par Chen Wei, une chercheuse de l'Académie militaire des sciences médicales, reconnue dans le monde entier pour ses études sur le SRAS et l'Ebola.

0
820

A en croire les autorités chinoises, le vaccin a été développé par une équipe scientifique dirigée par Chen Wei, une chercheuse de l’Académie militaire des sciences médicales, reconnue dans le monde entier pour ses études sur le SRAS et l’Ebola.

Le ministre chinois de la défense a annoncé que des scientifiques chinois ont mis au point un vaccin Covid-19 qui a déjà été testé sur un groupe de singes infectés, qui ont réagi efficacement et étaient immunisés. « La qualité du vaccin sera contrôlée pendant le processus de production. Nous sommes prêts à commencer les essais cliniques officiels à tout moment », a déclaré Chen Wei, chercheur à l’Académie militaire des sciences médicales, qui est reconnu dans le monde entier pour ses études sur le SRAS et l’Ebola. Les autorités chinoises ont indiqué que le vaccin pourrait déjà commencer à être testé chez l’homme afin d’accélérer les délais. « Le vaccin a été approuvé pour sa sécurité, son efficacité et sa qualité par des tiers et a terminé sa préparation préliminaire pour la production en masse », a déclaré le ministère de la défense.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué qu’une vingtaine d’équipes de scientifiques du monde entier travaillent également à la recherche d’un vaccin, une tâche qui a été facilitée après le séquençage du gène. « L’accélération de ce processus est vraiment spectaculaire en termes de ce que nous sommes capables de faire, en s’appuyant sur le travail qui a commencé avec le SRAS, qui a commencé avec le MERS et qui est maintenant utilisé pour COVID-19 », a déclaré Maria Van Kerkhove, membre du programme d’urgence de l’OMS.

Le Pr. Didier Raoult, microbiologiste et directeur de l’IHU Méditerranée infection, revient sur la polémique entourant le traitement qu’il préconise pour le Coronavirus à la suite des autorités sanitaires chinoises. Il estime que la toxicité de l’hydroxchloroquine est fiable pourvu qu’il y ait une surveillance adéquate. Il considère que ce traitement n’est pas adapté forcément aux formes sévères rentrant en réanimation car les formes sévères avec insuffisance respiratoire seraient liées à une inflammation forte et le taux de virus serait devenu faible voire indétectable.

Le Pr. Didier Raoult considère que ce traitement doit être donné au début de la maladie pour éviter les formes graves. Il rappelle que le taux de mortalité du Coronavirus n’est pas plus élevé que celui des autres infections respiratoires. Il constate même que les données épidémiologiques de son institut relèvent une baisse du taux de mortalité par infection respiratoire par rapport à l’année dernière. Il y en aurait deux fois moins. Les données observées à l’IHU relèvent un taux de mortalité de 0.4% pour le Coronavirus qui est le taux usuel des infections virales respiratoires. Un taux sensiblement le même que celui observé en Allemagne.

Toutefois, les responsables de l’institution multilatérale ont averti qu’un vaccin sûr pourrait être disponible sur le marché dans 18 mois. Selon les protocoles existants, les « essais cliniques » sont des évaluations expérimentales d’un vaccin pour vérifier sa sécurité et son efficacité. Dans leur première phase, ces évaluations sont administrées à une centaine de volontaires sains afin d’établir si la substance est sûre et ne provoque pas de dommages collatéraux. On évalue également la meilleure façon d’administrer le vaccin et la dose appropriée. Dans la deuxième phase, les essais cliniques consistent à administrer le vaccin à un groupe de 500 personnes au maximum. Enfin, dans une troisième phase, le vaccin est appliqué à des milliers de personnes dans différents pays pour vérifier si la nouvelle immunisation protège la population contre l’exposition à l’agent pathogène. Si les résultats sont positifs, les autorités accordent l’autorisation de vente du vaccin.

Sam La Touche



Les plus lus en ce moment

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de