La date des obsèques de Me Souop (enfin) connue

L'information a été donnée par Me Jener Yves Temate, proche de l’avocat du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC)

0
56

L’information a été donnée par Me Jener Yves Temate, proche de l’avocat du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC). Accidenté avec Me Souop, Me Temate s’en était sorti avec un traumatisme cr’nien. Dans un entretien accordé à Cameroon-info.net, il revient sur les circonstances du décès de son ami et confrère, survenu le 16 janvier 2020 à Yaoundé.

Un peu plus d’un mois après le décès de votre ami, Me Sylavin Souop, qu’en est-il de la programmation de ses obsèques ?

Me Jener Yves Temate : Les obsèques vont se dérouler comme décliné par la famille, les 27, 28 et 29 février 2020. À cette occasion, les avocats vont lui rendre un hommage assez particulier. J’avoue que c’est vraiment difficile à digérer. Que son âme repose en paix. Il sera inhumé le 29 février dans son village natal à Baham (Hauts plateaux).

Quelles sont les activités qui vont meubler la semaine de ses obsèques ?

Me Jener Yves Temate : Il y aura une forte présence des avocats, et de la famille judiciaire en général, au Palais de Justice de Yaoundé. Ceci va décliner sur les hommages judiciaires, lesquels vont consacrer sa promotion, celle des avocats Stanislas Melone, qui veulent vraiment marquer d’un coup cet événement ; il en est de même avec la promotion du Club des avocats de l’Ouest. Les avocats des collectifs de Yaoundé et de Douala ne sont pas en reste.

Pouvez-vous revenir sur les circonstances de son décès ?

Me Jener Yves Temate : Nous sommes partis de Yaoundé le 10 janvier 2020, pour assister à des funérailles à Bafoussam. Au retour de là, nous avons heurté un dos d’âne à l’entrée de la ville, puis le chauffeur a perdu le contrôle du véhicule. On me rapporte que la voiture a fait des tonneaux, car j’avoue que je n’étais plus conscient. Je dois préciser qu’on était quatre dans la voiture, en l’occurrence le chauffeur, Me Souop, son épouse et moi-même. Nous avons été conduits à l’hôpital régional de Bafoussam, pour les premiers soins. Par la suite, nous avons été transportés de là pour le Centre des urgences de Yaoundé. Là-bas, on l’a conduit en réanimation, et moi, on m’a admis en soins intensifs. On a été bien suivi le premier jour, le deuxième aussi. Malheureusement, le troisième jour, j’ai appris qu’il avait une tension très élevée, et qu’on avait du mal à l’admettre au bloc opératoire, malgré qu’on lui administrait des calmants. Aux dernières nouvelles, il y a été admis, et je ne sais plus ce qui est survenu par la suite. J’ai appris, douze jours après, qu’il était décédé, alors que je n’étais plus à l’hôpital, puisque je suis sorti le 15 janvier 2020. J’ai subi un traumatisme à la suite de cet accident, et lorsque je suis informé plus tard de sa disparition, je suis davantage bouleversé.

L’autopsie de la dépouille a-t-elle déjà été effectuée ? Que révèlent les résultats ?

Me Jener Yves Temate : Je ne sais pas si l’autopsie a été fait ou pas. Toujours est-il que l’autopsie a été demandée par l’Ordre des Médecins, mais aussi par l’Ordre National des avocats. Je n’ai pas d’informations à ce sujet.


SOURCE : https://www.w24news.com/la-date-des-obseques-de-me-souop-enfin-connue/?remotepost=62896



Les plus lus en ce moment

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de