Succession de Biya: Voici pourquoi les proches de Chantal Biya ont le vent en poupe

0
33

C’est dire si Chantal Biya a fait fort cette fois. Elle a fait nommer par un de ses proches parents, le secrétaire général à la présidence Ferdinand Ngoh Ngoh, son cousin de 27 ans, Medoulou Mengolo Cléopasse.

Après l’avoir placé à l’Ecole nationale d’administration et de la magistrature (Enam) où trône un autre frère « Nang’Eboko » (la tribu de Chantal Biya), Soumbou Angoula qui a remplacé un autre frère du village, Linus Toussaint Mendjana.

De sources proches de la présidence, ce jeune homme a exercé auprès de son cousin Ferdinand Ngoh Ngoh » et même sous Laurent Esso à la division des affaires diplomatiques du secrétariat général à la présidence de la République. De temps en temps, nous confient d’autres sources, il jouait les garçons de course pour le compte de Brenda et Junior Biya, les enfants du président camerounais : « c’est un enfant du palais ! », souffle une source au palais d’Etoudi. D’autres informations qui nous sont parvenues ne lui connaissent pas un diplôme universitaire. Comment a-t-il fait pour être admissible à l’Enam cycle A « administration générale », c’est-à-dire pour devenir administrateur civil principal ? Il est aisé de savoir pourquoi.

Cléopasse Medoulou Mengolo est le fils de Christine Abotang, tante de Chantal Biya. Christine Abotang est la sœur de Mengolo Ndongo épouse Mboutchouang Rosette, la mère de la Première Dame décédée en octobre 2014. Cléopasse n’est pas le seul à avoir été propulsé à l’Enam par sa cousine de Première Dame. Sa sœur, Abotan Christine Aline a été propulsée à l’Enam section « Régie Financière » il y a quelques années dans les mêmes conditions. Sa sœur aînée, Florette Nnanga Abotan, joue la vie dans des hôtels à Yaoundé et livre de jeunes enfants (dont ceux de sa famille) aux pontes du régime Biya pour des pratiques sexuelles
sataniques.

L’hôtel Mont Febe est son refuge où elle occupe une suite avec son copain Philippe Massango depuis des années. La note d’hôtel est payée par le contribuable camerounais (budget de la présidence de la République), nous confie nos sources, tout comme les voyages de ce dernier en première classe pour l’étranger. Voilà comment se gère la République du Cameroun. Telle une épicerie. Et si on y ajoute les membres du « Nanga » que Chantal Biya a placé dans les hautes sphères de la République, la coupe est pleine.

source:https://www.cameroonweb.com/CameroonHomePage/features/Succession-de-Biya-les-proches-de-Chantal-Biya-ont-le-vent-en-poupe-472240

[maxbutton id= »1″]



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here