AUJOURD’HUI : 26 mars 2018, l’ancien maire de Dakar, Mamadou Diop, est rappelé à Dieu

0
9

Grand commis de l’Etat, Mamadou Diop a dédié toute sa vie au service de la république qui l’a vu naitre. Il est militaire de formation, juriste aussi, il mais la postérité ne retient de lui que son statut d’homme politique avec des postes nominatifs et électifs qu’il a eu à occuper. Ministre, puis maire de Dakar pendant presque 18 ans, le colonel Mamadou Diop tire sa révérence le 26 mars 2008.

Son passé d’homme de tenue est largement ignoré au profit de sa trajectoire politique. Pourtant Mamadou Diop a de quoi faire la fierté des jeunes désireux d’intégrer l’armée. Officier supérieur, Diop obtient son brevet d’officier à l’Ecole nationale des sous-officiers d’active (Ensoa) de Saint-Maixent-l’Ecole. Aussi parviendra-t-il à décrocher un diplôme d’Etat-major en 1964, en plus d’un doctorat en droit et un autre en philosophie.

Une carrière militaire et civile peu commune

Mamadou Diop, le militaire, sera mobilisé en 1956 dans l’Armée française. Il fera ainsi le Niger puis l’Algérie avant d’être promu lieutenante en 1960. L’indépendance de son pays précipitera son retour au Sénégal, la même année. Il aura ainsi la charge de commander la compagnie de gendarmerie du Sine-Saloum et du Sénégal oriental, en plus de tenir les rênes de l’école d’application de la gendarmerie nationale. Mamadou Diop gravira les échelons pour devenir commandant puis colonel.

Le parcours militaire de Diop va s’arrêter en 1971, année où l’homme trouve un siège à la cour suprême en tant que magistrat. Il y occupe le fauteuil de l’avocat général mais cette parenthèse juridique ne durera pas longtemps puisque Mamadou Diop va quitter l’institution pour une autre plus grande : la Présidence.

Un acteur politique de renom

Le premier poste politique qu’il va occuper sera celui de secrétaire général de la Présidence, sous le président Senghor. Dans les années 1970, Mamadou Diop occupera des ministères tels que celui du Transport, des Travaux publics avec le président Senghor et le département de la Santé publique dans le premier gouvernement de Habib Thiam en 1981. Devenu personnalité de premier rang du Parti socialiste (Ps), Diop va être proposé à la magistrature de la ville de Dakar.

En 1984 donc, il devient la première personnalité de Dakar en sa qualité de maire de la capitale. Sa longévité à la tête de la ville lui vaudra le surnom de « Diop-le-maire ». Pendant 17 ans donc, Diop présidera aux destinées de la capitale jusqu’en 2002 où il perdra son siège au profit de Pape Diop, investi par le Parti démocratique sénégalais (Pds).

Sa dernière sortie publique sera lors du procès de la caisse d’avance où l’ancien maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall était poursuivi pour mauvaise gestion. Mamadou Diop témoigne en faveur de son camarade socialiste et confessera avoir procédé de la même façon que Khalifa Sall lors de son magistère. Il décède le 26 mars 2018.

Par Ababacar Gaye/SeneNews
[email protected]


SOURCE: https://www.w24news.com/aujourdhui-26-mars-2018-lancien-maire-de-dakar-mamadou-diop-est-rappele-a-dieu/?remotepost=128343



Les plus lus en ce moment

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de