Home Actualité internationale Pénurie de pain à venir dans les boulangeries modernes
Actualité internationale

Pénurie de pain à venir dans les boulangeries modernes

le groupement professionnel a appelé l-autorité de tutelle à honorer ses engagements..

Crise de farine et de semoule en Tunisie : les boulangers tirent la sonnette d’alarme

Depuis plus de trois mois, la Tunisie fait face à une crise d’approvisionnement en farine et en semoule, ce qui menace les propriétaires de boulangeries modernes dans tout le pays. Le Groupement professionnel des boulangers relevant de la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (Conect) a lancé un appel au ministère du Commerce pour qu’il honore ses engagements envers les professionnels du secteur afin d’éviter une dégradation de la situation.

Selon un communiqué de la Conect du 17 mai 2023, plusieurs boulangeries ont déjà été contraintes de fermer leurs portes en raison de cette pénurie. Le groupement professionnel a affirmé que si l’autorité de tutelle fournissait les efforts nécessaires, il n’y aurait pas de problème d’approvisionnement en pain. Il a également appelé à une rationalisation de la consommation de ce produit.

Les conséquences de la crise sur les propriétaires de boulangeries modernes

La crise de farine et de semoule en Tunisie a des conséquences importantes sur les propriétaires de boulangeries modernes. En effet, ces derniers sont confrontés à une baisse de leur chiffre d’affaires, voire à une fermeture de leur établissement. Cette situation est d’autant plus préoccupante que le pain est un produit de première nécessité pour la population tunisienne.

Les boulangers appellent donc les autorités à prendre des mesures pour résoudre cette crise, notamment en augmentant les quotas d’importation de farine et de semoule. Ils demandent également une meilleure coordination entre les différents acteurs de la filière pour éviter de telles situations à l’avenir.

La nécessité d’une politique de sécurité alimentaire en Tunisie

La crise de farine et de semoule en Tunisie met en lumière la nécessité d’une politique de sécurité alimentaire dans le pays. En effet, la Tunisie est fortement dépendante des importations pour répondre à ses besoins alimentaires, ce qui la rend vulnérable aux fluctuations des marchés internationaux.

Il est donc urgent que les autorités tunisiennes prennent des mesures pour renforcer la production locale de denrées alimentaires, notamment en encourageant l’agriculture familiale et en soutenant les petits producteurs. Une telle politique permettrait de réduire la dépendance du pays aux importations et de garantir une sécurité alimentaire à long terme pour la population tunisienne.

Mots clés : Tunisie, crise de farine, crise de semoule, boulangeries, sécurité alimentaire, importations, production locale, agriculture familiale, petits producteurs.

A LIRE AUSSI ...

Tunisie : Kaïs Saïed fixe la Présidentielle au 6 octobre 2024

Kaïs Saeïd, Président tunisien L’élection présidentielle tunisienne sera organisée le 6 octobre...

Libye : le poste frontière de Ras Jedir avec la Tunisie rouvre ses portes

Ras Jedir Bonne nouvelle pour les voyageurs et les commerçants ! Le...

Crise de l’eau à Hammad en Tunisie : une soif qui dure depuis plus de 5 ans

Sécheresse (illustration) La région de Hammad, dans la délégation de Sbikha, fait...

La Méditerranée se mobilise pour sa biodiversité : NABTA lance sa deuxième édition

Nabta 2024 Le programme NABTA, initiative phare pour la préservation de la...

[quads id=1]