CAMEROUN-CONFIDENCES: Découvrez comment des invités se sont écroulées aux obsèques ‘baclées’ de Victor Fosto

    0
    25

    Une concession s’étendant sur des hectares avec des maisons alignées et formant tout un quartier, avec une église plus imposante que celle de la ville de Bafoussam, voilà à peu près ce que les invités aux obsèques de Victor Fotso ont découvert. Mais, le couvert était presque vide. Le particulier de la ministre de la Recherche scientifique Madeleine Tchuente, s’est écroulé avec deux autres personnes pour cause de famine.

    L’homme d’affaires qui avait la main sur le coeur n’a pas eu droit aux obsèques grandioses. Il avait pourtant pris le soin de laisser 2 milliards de francs CFA pour l’organisation de ses obsèques. Qu’ont donc fait sa fille et son époux Njitap de cet argent? Où est parti l’argent de l’assurance vie? Les dix huit veuves qui ont saisi la justice française ont été enfermées et n’ont pas assisté à la cérémonie. C’est plutôt Edvige Fankam, l’épouse répudiée par le milliardaire pour infidélité et la mère de Laure Mimi Fotso qui ont été présentées comme les veuves officielles Sur plus de 120 enfants reconnus, à peine une poignée était présente.

    Victor Fotso repose désormais dans son village natal de la commune de Bandjoun. Mais, les notables qu’il respectait tant n’ont pas été conviés à l’accompagner à sa dernière demeure.
    La cérémonie a aussi été marquée par la décoration du richissime homme d’affaires comme Commandeur de l’ordre du mérite agricole. Était-il agriculteur ? Comment le gouvernement camerounais peut-il réduire un homme d’affaires qui a commencé par le transport en commun pour finir industriel dans plusieurs secteurs économiques à une médaille d’agriculteur à titre posthume ?
    C’est le secrétaire général du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), Jean Nkuete, par ailleurs, représentant du chef de l’État, qui a posé la médaille de Commandeur de l’ordre agricole au cercueil de Victor Fotso.
    Victor Fotso avait pourtant déjà reçu des décorations de Grand Officier de l’Ordre de la Valeur et Grand Cordon de l’Ordre du Mérite.

    Le richissime homme d’affaires camerounais, qui a été maire de la commune de Bandjoun, a ensuite été inhumé dans le caveau familial à Mbouo-Badjoun, juste après la messe célébrée par un collège d’évêques sous la conduite de Mgr Abraham Kome, le président de la Conférence épiscopale.

    Et scène insolite, la même madame Njitap a remis un smartphone aux célébrants pour mettre dans le cercueil. Victor Fotso devient donc le premier homme au monde à être inhumé avec son téléphone portable, mais sans chargeur. Sa fille, administratrice de ses biens, prétend que c’était sa dernière volonté. Pourtant, l’homme d’affaires est mort sans son téléphone. C’est elle qui le gardait, le contrôlait. Enterrer ce téléphone est tout simplement enterrer les preuves de la manipulation qu’elle orchestrait avec son époux ancien footballeur pour contrôler le magot de l’héritage. S’il fallait exaucer les voeux de Victor Fotso, elle aurait dû offrir la nourriture à tout Bandjoun et léguer les milliards à tous les héritiers, ou alors faire don à l’église.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]