CAMEROUN-DERNIÈRE MINUTE: Après l’annonce de la mort de sa mère voici comment Brenda Biya révèle avoir échappé à la mort

    0
    45

    Brenda Biya est en vie. La fille du président vient le confirmer sur sa page Facebook dans une nouvelle sortie. « Don’t worry guys I’m alive, I almost died but I guess that’s a detail to u guys », a posté la jeune fille de 22 ans.

    Post Brenda

    Ces dernières semaines, Brenda avait capté toutes les attentions avec des vidéos postées sur les reseaux sociaux. Dans l’une de ces vidéo, Brenda Biya se plaignait des traitements qui lui sont reservés au sein du palais présidentiel. « Je demande à ces gens qui ont mes ordonnances, donnez moi l’ancien traitement comme ça je pourrais traiter mes yeux » lance Brenda Biya malade et qui se dit privée de soins. Dans une seconde publiée il y’a quelques jours, elle s’est à nouveau plaint de son sort. Dans cette petite séquence de moins d’une minute où elle révèle n’avoir rien eu de ce qu’elle a demandé, Brenda montre sa suite désordonée, des bouteilles de chicha par ici, ses affaires en vrac dans la chambre, la télé cassée, les déchets dispersés un peu partout.

    « Certaines personnes à la Présidence veulent m’assassiner »

    Dans une nouvelle vidéo publiée il y’a 6 jours par l’explosive Brenda, on la voit mettre à mal son garde du corps, qui exténué par le comportement de la cadette du couple présidentiel, a perdu son sang froid avant de se ressaisir.

    Dans la vidéo, Bree lance ironiquement: «Vous voyez les mbere de ce pays ?», tandis que le garde du corps lui intime l’ordre d’arrêter de le filmer sinon il se trouverait dans l’obligation d’arracher son téléphone ! Injonction à laquelle elle répond spontanément, avec un ton de défiance: «huhuh huhuh arrache !» , sous le regard impuissant de l’homme qui se trouve obligé de rebrousser chemin.

    Ces derniers jours ont été prolifiques pour Brenda, entre son appartement retourné dans tous les sens, ses gardes du corps qui essayent de ramasser les tessons de bouteille pour la protéger d’elle-même, et la publication d’une conversation entre elle et «Monsieur le DCC», puis des révélations selon lesquelles elle aurait fait appel à son avocat pour l’extirper de cette « captivité» Brenda est devenue incontrôlable… en témoignent ses dernières publications sur Snapchat où elle affirme que «certaines personnes à la Présidence veulent l’assassiner.», sollicitant par ailleurs un «asile politique» hors du Cameroun.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here