Cameroun-Fermeture brutale de Vision 4 : voici enfin ce qui s’est réellement passé

    0
    212

    Le journaliste et activiste J.Rémy Ngono, a tenu un live électrique sur sa page Facebook, juste après la décision de l’homme d’affaires Jean Pierre Amougou Belinga, de fermer temporairement Vision 4 et certaines entités du groupe l’Anecdote.

    Cette décision de fermer Vision 4 télé est intervenue au moment où la Guinée Équatoriale menace de poursuivre en justice Jean Pierre Amougou Belinga pour « diffamation » et « tentative d’escroquerie». Mais aussi, sur les réseaux sociaux, le zomloa est éclaboussé par plusieurs scandales qui tentent à tenir son rang social.

    A en croire J. Rémy Ngono, cette fermeture de Vision 4 a été ordonnée depuis la Présidence de la République. Une version qui vient battre en brèche celle avancée par lJean Pierre Amougou Belinga. Lui qui a expliqué dans un communiqué qu’il ne s’agit pas d’une fermeture mais plutôt d’une « réorganisation interne».

    J.Rémy Ngono reste campé sur ses positions. Selon lui, le Président de la Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, a personnellement appelé par téléphone le Président Paul Biya, pour lui signifier sa colère pour des allégations erronées liées au coup d’Etat manqué de fin décembre 2017.

    Concrètement, Malabo reproche à Amougou Belinga, d’avoir véhiculé sur sa télévision vision 4, notamment au cours de l’émission « Club d’élites » du 5 juillet 2020, des informations au sujet de son implication dans le coup d’Etat déjoué contre le pouvoir central équato-guinéen. Et que la somme de 15 milliards FCFA aurait été remise par la Guinée équatoriale à M. Amougou Belinga en signe de gratitude pour avoir éventré ce coup d’Etat.

    «Lesdites informations sont fabriquées de mauvaise foi et répondent aux mauvaises intentions de M. Amougou Belinga et de la chaîne Vision 4, avec l’intention d’entacher la bonne réputation de la Guinée équatoriale, en plus de nuire aux relations d’amitié et de coopération avec le Cameroun », précisait le communiqué du ministère équato-guinéen des affaires étrangères.

    «Lorsque Obiang a appelé, Biya lui a dit clairement: Je prends la décision de fermer cette télévision, donc la décision ne venait pas d’Amougou Belinga», certifie l’employé de RFI.

    Dans la suite de ses envolées, Ngono explique que Amougou Belinga dans la précipitation, après les injonctions de la présidence, a ordonné à ses employés de restituteur tous les outils de travail appartenant à Vision 4. En commençant par Parfait Ayissi, le Directeur général, qui a été contraint de remettre rapidement son ordinateur portable, sans même avoir eu le temps de vider le contenu de ses dossiers personnels.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here