Cameroun-Fin du régime : Christian Penda Ekoka donne les détails du plan d’insurrection

    0
    412

    L’annonce de Maurice Kamto de chasser Paul Biya par la rue a fait sortir de leur silence, les détracteurs de l’opposant. Ils accusent le président du MRC de préparer une situation de terreur au Cameroun. Pour leur répondre, Penda Ekoka, le président du mouvement AGIR vient de faire une publication sur Twitter. Il prétend que le peuple camerounais préfère mourir digne et libre que de vivre asservi.

    « A peine lance-t-on un appel au peuple abandonné pour prendre son destin en main, pour se libérer d’une longue tyrannie qui a conduit le pays au délabrement total, détruisant la vie de générations entières, brisant les rêves d’une jeunesse désemparée que les complices du tyran sortent du bois avec leur arsenal habituel : terreur, infantilisation, ethnofascisme, etc. Hélas, après l’avoir abusé et trompé pendant aussi longtemps, ce peuple vous a désormais débusqués, il sait que vous n’êtes qu’une faction de corrompus cupides, pilleurs de l’Etat, spoliateurs du bien commun, voleurs de leurs rêves et fossoyeurs de leurs espoirs. Ce peuple a pris conscience de votre rôle de complices de leur bourreau. Il voit vos mains rouges de sang des massacres des combattants des libertés. Il est désormais debout et ne vous laissera plus faire au nom de sa dignité. Il a compris qu’il vaut mieux mourir dignes et libres que vivre asservis. », a-t-il publié sur Twitter.

    C’est un homme en colère qui était face à la presse ce lundi 24 août 2020. Maurice Kamto veut passer à la vitesse supérieure et sauter Paul Biya de la tête du Cameroun. Le président du MRC estime que le Cameroun n’est plus un Etat gouverné depuis bon moment. Les responsables actuels du pays dont il ne reconnait pas la légitimité, sont selon lui, la cause de « l’effondrement » du Cameroun.

    « La situation économique générale du pays montre que l’État est en quasi-faillite, en dépit des incantations officielles. Les personnels de l’État, les prestataires des services publics et les créanciers bilatéraux et multilatéraux de l’État subissent durement cette réalité que le régime tente vainement de dissimuler. Le climat social est vicié par l’expansion de l’extrême pauvreté, le tribalisme d’État, le chômage de masse, l’institutionnalisation des injustices, le recours abusif à la violence d’État, l’arrogance et le mépris des responsables publics envers les citoyens », a déclaré Maurice Kamto pour qui le Cameroun est devenu un Etat un bateau sans commandant.

    « Les Camerounais de bonne foi, indépendamment des bords politiques ou de toutes autres sensibilités, les observateurs étrangers sérieux, les partenaires bilatéraux et multilatéraux véritablement soucieux du devenir du peuple camerounais et non de la survie d’un régime illégal et illégitime peuvent constater que notre pays n’est plus gouverné depuis un bon moment déjà. Le navire Cameroun est sans commandant de bord et vogue au gré des flots », fait-il constater.

    Le président du MRC, après avoir établi ce constat, entend appeler la rue à chasser Paul Biya du pouvoir si ce dernier essaie d’organiser les élections régionales sans la réforme consensuelle du système électorale et la fin de la guerre au Nord-Ouest et au Sud-Ouest du Cameroun.

    « J’annonce que toute convocation du corps électoral par le gouvernement illégal et illégitime de Yaoundé, avant la prise en compte et une mise en application effective des deux exigences rappelées ci-dessus, emportera AUTOMATIQUEMENT lancement d’une gigantesque campagne nationale d’APPEL AU DÉPART PUR ET SIMPLE DE M. PAUL BIYA DU POUVOIR, sans qu’il y ait besoin d’attendre une nouvelle communication à cet égard », a solennellement déclaré le président du MRC.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here