Cameroun-Guerre de clans: après Amougou Belinga, voici l’entrepreneur Béti ciblé par le sérail

    0
    3

    L’homme d’affaires Didier Ndi Samba est victime, depuis quelques semaines, d’une campagne médiatique destinée à détruite son image. Comme le président directeur général du Groupe l’Anecdote, Jean-Pierre Amougou Belinga, Didier Ndi Samba est un entrepreneur Béti.

    La rédaction de camerounWeb vous propose un portrait de l’homme dressé par Paul fils Eloundou

    Par le dur labeur et à la sueur de son front, Didier Ndi Samba a bâti un empire que certaines mauvaises langues chargées de venin veulent détruire, histoire de voir sa chute. Ce qui semble pas peut être impossible mais difficile au vue de son degré d’implantation.

    À l’image de la parabole de la bonne battisse de Jésus Christ dans la bible, Didier Ndi Samba a construit sa richesse sur des bases fermes et du rock. Difficile de le déraciner. Tout petit, jeune de la fratrie de la très respectable famille de feu Joseph Ndi Samba, il s’est distingué en se frayant un chemin tout autre. À 11 ans seulement, il manipulait tout automobile. Une passion qu’il a matérialisé plus tard, avec sa consécration comme ingénieur en mécatronique. Mais à côté son look séduit, et sa joie de vivre ne laisse aucun sapeur indifférent. Il est cité dans tous les grands événements du showbiz, et même organise les spectacles pour soutenir la culture.

    Sur la trajectoire d’un félin en affaire

    Même héritier d’un géant dans le domaine de l’entrepreneuriat au Cameroun, son feu père Joseph Ndi Samba, il ne se contentera pas de si peu. Son ambition est au dessus des paresses que connaissent les enfants de riche. Au contraire il va se mettre au boulot et avec détermination pour hisser son nom dans le firmament du monde des affaires au Cameroun et à l’international. Les écuries Motbinama international en est la parfaite illustration. Conscient des enjeux, Didier Ndi Samba va émigrer en Europe pour se former en mécanique automobile en Allemagne, et se spécialisé en maintenance auto et services après vente. Bénéficiant de la confiance de la firme WBH, il va s’installer de ce côté. Ce qui va lui fournir des moyens et un carnet d’adresse important. Toute chose qui va lui permettre de créer un groupe qui n’est plus à présenter aujourd’hui. Motbinama international S.A pour le citer, fait la fierté du Cameroun tant sur l’étendue du territoire qu’à l’étranger. Un succès non seulement éloquent mais aussi éclatant. Pour preuve, son déploiement touche plusieurs secteurs. Des marchés publics, à la culture, au social et sans doute dans la communication.

    Les actions latentes et factuelles de Motbinama international se recrutent dans la construction des bâtiments, des routes et bien d’autres. Le pan culturel fait parler de lui avec la revalorisation du secteur musical , matérialisé par la création d’une maison de production et de gestion des carrières des artistes musiciens. Très vite, les artistes de renom vont signer avec Motbinama international. Notamment K- Tino , Josco l’inquieteur, et même les comédiens talentueux comme Man Neuh et autres. Quelques concerts vont être organisés pour soutenir la culture et particulièrement le Bikutsi. Perfectionniste, Didier Ndi Samba va mettre sur pied un groupe média( presse écrite, radio et télévision). Homme au grand cœur, il sera appelé à relooker et rénover le quartier Nkomo de Yaoundé. Au grand plaisir de ses habitants. Généreux , il apporte un soutien continuel à l’ONG Relais Enfants. Toujours attentif et à l’écoute, Didier Ndi Samba va initier une multitudes d’actions en soutien au gouvernement dans la riposte contre la Covid 19. C’est ainsi qu’il va remettre les kits sanitaires et d’autres dons à l’hôpital centrale, l’hôpital Jamot de Yaoundé. Sans oublier son département d’origine Mbalmayo avec une vallée d’intervention tant pour les personnes nécessiteuses que la distribution des kits de protection pour la population. Des œuvres qui vont s’étendre sur le territoire national.

    Un cheval d’humiliation pour ses détracteurs

    Puisque tout ce qu’il touche se transforme en or, Didier Ndi Samba est devenu l’homme à abattre. L’évocation de son nom suscite tant de haines, de jalousies et lui vaut la méchanceté gratuite des ennemis du développement. L’actualité ne trahit personne mais donne raison aux prévisions. Deux vipères se sifflent ces derniers temps. Dans une sorte d’industrie à fakes news et de calomnies, Jacky Moiffo et Simone Aimée Tchuidjang vont présenter le digne fils Ekang comme un escroc. Dans l’espoir de gagner par le biais du chantage 5000 euros. Une imposture aux relents complotistes qui ne va prospérer malheureusement. Car comme on dit chez nous « quand tu as pris le caillou, l’oiseau a vu.». Très vite le complot a été éventré et ses auteurs mis à nu. Les actions de Didier Ndi Samba parlent à son nom. Et même d’ailleurs sa réputation ne souffre de rien auprès de la multitudes des personnes qu’il apporte son déferlant soutien. Des faits probants et constants qui forment un ligne de sécurité et un bouclier pour Didier Ndi Samba. Au contraire, la légende n’est pas fini. Et l’on n’est jamais au bout des surprises avec Didier Ndi Samba. L’exaltesse de ses oeuvres contre toute arme destruction dirigée sur lui.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Abonnez-vous gratuitement et soyez le premier à liker et à partager:

    Je m’abonne gratuitement pour rester informé!!!

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    Laisser un commentaire

    Téléchargez notre application Android



    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here