Cameroun- Prêt d’argent via Mobile money : voici comment ça va se passer

    1
    50

    C’est un procédé qui consiste pour un abonné d’un opérateur de téléphonie mobile, à accéder à des prêts d’argent en composant un code sans avoir à se déplacer, pour régler une facture de faible coût.
    Depuis quelques semaines, le «nano-crédits» ou «microcrédits» est entré en scène au Cameroun, pour relever le taux de bancarisation qui est de «moins de 15%», rapporte le quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque ce 12 août 2020.

    Il s’agit en fait «d’un procédé qui consiste pour un abonné d’un opérateur de téléphonie mobile, à accéder à des prêts d’argent en composant un code sans avoir à se déplacer. Il permet ainsi de régler une facture, un paiement de faible coût», peut-on lire dans les colonnes du journal.

    Ainsi, l’opérateur de téléphonie mobile MTN Cameroon «octroie des sommes d’argent qualifiés de crédits ‘’coup de pouce’’ destinés à aider les abonnés à faire face à des dépenses ponctuelles…», relève le journal.

    D’après un cadre de cette compagnie de téléphonie mobile, «sur cette même plateforme, les établissements partenaires vont donc pouvoir recevoir, analyser et suivant le résultat, mettre à disposition des abonnés demandeurs les montants correspondant aux nano-crédits sollicités dans leur compte Mobile Money. Il s’entend bien ici que le mécanisme mis en place est similaire à celui usité dans les banques ou établissements de micro finance classiques», peut-on lire.

    Parlant des conditionnalités, le client n’est pas obligé d’être de l’établissement de la micro finance qui lui accorde un prêt via son opérateur mobile. Mais, une fois le crédit accordé, un compte lui est directement ouvert auprès de l’établissement bancaire. Il est par contre nécessaire pour le bénéficiaire, d’être abonné de l’opérateur mobile.

    «Il existe des frais de service appliqués sur ces montants. Ces frais de services représentent 7,5% du montant octroyé sur une période de 15 jours, et ils prennent en charge l’ensemble des frais engagés par les différents acteurs qui participent à la mise à disposition de la somme d’argent demandée par l’abonné dans son compte mobile money. A savoir, les établissements de micro finances partenaires, Credix.cam et l’opérateur», lit-on.

    Enfin, le reporter affirme que ce service est autorisé par tous les acteurs de la chaîne, notamment: «la Commission bancaire d’Afrique centrale, l’Agence de régulation des télécommunications et l’Etat du Cameroun».


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    1 COMMENT

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here