Cameroun: Qui était réellement Lydienne, la jeune fille tuée par le sous-préfet de Lokoundje ? Voici enfin sont histoire

    0
    42

    Lydienne Solange TEBA est son nom à l’état civil. Elle devait avoir 23 ans jour pour jour le 12 septembre prochain puisqu’elle est née le 12 septembre 1997. C’est une ancienne élève du Lycée de la cité des palmiers à Douala.

    Avant son décès, elle était étudiante à l’université de Douala. Elle entretenait une relation amoureuse avec son bourreau de copain Franck Derlin EYONO EBANGA, le Sous-préfet de Lokoundje par Kribi depuis quelques mois. Comme à l’accoutumée, elle s’est rendue dans la cité balnéaire passé le weekend avec son copain le 24 juillet dernier.

    Une fois arrivée dans la ville, elle fera escale chez sa cousine en attente de son copain qui était encore à son lieu de service à Fifinda. C’est à 23h ce vendredi que les tourtereaux gagneront la résidence du sous-préfet situé au quartier administratif.

    L’administrateur civil commettra l’irréparable samedi 25 juillet aux environs de 9h. Difficile de dire exactement ce qui s’est passé étant donné qu’ils n’étaient que deux à occuper la maison. Un voisin témoigne avoir entendu un coup de feu.

    Franck Derlin EYONO EBANGA qui est encore entre les mains des forces de l’ordre est âgé de 30 ans. Il était premier adjoint préfectoral à Kribi d’octobre 2017 à juin 2020. Il a été installé Sous-préfet de Lokoundje le 10 juillet dernier.

    Selon les premières allégations, c’est en nettoyant son arme que le Sous-préfet à malencontreusement tué sa copine. Sauf que cette version reste équivoque d’autant plus qu’on nettoie une arme de poing, le canon est dirigé vers le sol, et les “long rifle”, le canon est dirigé vers le haut. Comment cette arme a fait pour diriger vers la jeune Lydienne Solange TEBA ?

    Qu’est ce qui explique que le cran de sûreté de cette arme soit levé ? Car il faut le savoir, une arme ne se déclenche pas tout seul. Il faut lever le cran de sûreté et appuyer sur la gâchette. Comment comprendre que le para militaire nettoie une arme chargée ?

    Des questions et bien d’autres qui seront certainement éclaircis par les fins limiers de la gendarmerie qui sont déjà sur l’affaire.

    Selon certaines autres sources, Lydienne aurait reçu cinq balles. Seule une enquête objectiment menée pourra mettre fait à toutes ces polémiques.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here