Cameroun: Voici pourquoi Etoudi appelle la police centrafricaine à renforcer la sécurité aux frontières

    0
    185

    Les responsables de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ont exhorté la police de la sous-région à renforcer la sécurité afin de lutter contre la criminalité aux frontières.

    «Les chefs d’État de l’Afrique centrale ont souligné l’importance de la libre circulation des personnes, des capitaux et des biens dans la sous-région et ils ne peuvent pas avoir cette libre circulation si nous n’empêchons pas la criminalité», Shey Jones Yembe, CEMAC Le commissaire aux infrastructures a déclaré aux journalistes à Yaoundé, la capitale du Cameroun, samedi lors d’une cérémonie de confirmation officielle du Cameroun en tant que siège du Comité des chefs de police centrafricaine (CAPCCO).

    «Cela (le siège) améliorera la coopération entre les pays. Il agira comme un hub. CAPCCO est consultatif », a ajouté Yembe.

    Il a déclaré que depuis la création du CAPCCO en 1997, la police travaillait en étroite coopération avec Interpol dans le cadre d’une stratégie visant à renforcer l’efficacité de la police, à affiner les stratégies et à rechercher des solutions aux problèmes de criminalité et de sécurité publique dans la sous-région. .

    CAPCCO est composé de représentants de huit pays dont le Cameroun, le Gabon, le Tchad et la République du Congo.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here