Classement : Voici le top 10 des plus grands patriotes du Cameroun selon Wilfried Ekanga

    0
    25

    Dans une publication sur sa page Facebook ce mercredi 21 août 2019, l’Analyste politique Wilfried Claude Ekanga Ekanga parle du régime de Yaoundé qui va en guerre contre ses enfants. A la fin de cette chronique, il a fait un classement ironique du top 10 des plus grands patriotes du Cameroun, avec à sa tête l’actuel locataire d’Etoudi. Lebledparle.com, vous propose l’intégralité de la chronique.

    Wilfried Ekanga – capture photo

    Où vont-ils ?

    Quand un pays déclare la guerre a ses enfants

    Mais où allons-nous ?

    Mercredi 21 août 2019. Aéroport International de Francfort. C’est le plus grand aéroport d’Allemagne et le troisième en Europe après London Heathrow et Paris-Charles de Gaulle. Nsimalen n’a pas sa place ici. Je vous répète que les seuls à appeler nos hangars « aéroports » sont ceux qui n’en ont jamais vu d’autres. Certaines plaisanteries devraient être interdites.

    ILS SONT EN GUERRE CONTRE TOUT LE MONDE

    – En menaçant Équinoxe TV et les chaînes de Douala, Atanga Nji voulait faire croire aux Camerounais que les chaînes wamakouliennes de Yaoundé sont des modèles de professionnalisme et de qualité. De vrais exemples à suivre. Il a donc ainsi déclaré la guerre aux médias qui, parce qu’ils ne chantent pas « Paul Biya ayop ! » deviennent subitement mauvais. Courant le risque de les radicaliser davantage.

    – En interdisant les marches, les réunions, les meetings et les journées d’adhésions du MRC dans nos villes, le régime a déclaré la guerre au MRC. Seul le parti de l’incendie … pardon des flammes peut organiser un meeting. Les autres troublent gravement l’ordre public. Être patriote, c’est être membre du RDPC. Ils sont les seuls à aimer le Cameroun, et ils y croient dur comme fer !

    Puis ils sont surpris d’attiser davantage de rancœur. Pourtant, c’est une banale opération mathématique : le résultat de la gouvernance par l’arrogance.

    – En tabassant les avocats et enseignants en 2016, en refusant la All Anglophone Conférence et en emprisonnant à vie Ayuk Tabe, Paul Biya a déclaré la guerre aux anglophones. Eux ils veulent séparer et déstabiliser le Cameroun. Lui, il incarne l’unité nationale et le vivre ensemble. Même si, comme nous le confirme Emmanuel Sadi : « Il ne dialogue pas avec de simples citoyens. »

    Ou quand il dialogue, c’est avec la matraque. Ça s’appelle le « dialogue inclusif »

    – En tribalisant le débat public pour détourner l’attention de la médiocrité séculaire de leur bilan, les biyayistes ont déclaré la guerre interethnique. En envoyant Essomba Bengono dire que « Dieu a dû raser un peuple pour s’en constituer un autre »,et en instrumentalisant ce pauvre Momo au prix d’un poste aujourd’hui inutile pour qu’il aille comparer une tribu aux Juifs exterminés par Hitler, ils se sont aussi mis cette tribu à dos.

    L’on devrait enseigner dès le primaire ce qu’est une « secte bahamique ». Ce serait très bénéfique je trouve.

    – En maltraitant les prisonniers MRC et anglophones confondus, en tabassant Wilfried Siewe qui n’est ni l’un ni l’autre, la dictature a déclaré la guerre aux prisons du pays. Les gardiens vivent dans la peur et la conscience que les détenus n’attendent qu’une ouverture pour enclencher de prochaines révoltes à Kondengui, Buea, New-Bell et autres. Peu importe ce qu’il leur en coûtera.

    Ce n’est pas de la prophétie, mais une simple déduction logique pour quiconque sait se servir de sa tête.

    – En violant et en roulant les étudiantes dans la boue, en fusillant deux bébés sur le dos de leur mère, en tirant dans les jambes de Me Ndocki et en trouant la nuque d’une fillette de 4 mois, la soldatesque a déclaré la guerre aux femmes. Elles ont déjà tellement pleuré qu’elles se rendent compte que les larmes ne sont d’aucune efficacité. Alors elles créent des collectifs, des comités de réflexion, s’organisent en cercles d’action pour étudier comment se défendre.

    – Enfin, en rendant tous les activistes responsables des saccages des ambassades du 26 janvier, en diabolisant les Camerounais présents sur l’espace public à l’extérieur, en leur promettant l’enfer en cas de retour à l’aéro … au hangar de Nsimalen, le régime a déclaré la guerre à sa diaspora. Ils ont radicalisé les opinions depuis tellement d’années qu’un mouvement nommé BAS a vu le jour. Un pays qui prétend émerger et qui exclut sa diaspora. Ce type de miracle ne s’est jamais vu !

    MAIS COMMENT VOUS ALLEZ FAIRE à présent que vous avez déclaré la guerre à tout le monde ? Tout le monde est méchant. Les seuls gentils, c’est vous. Tout le monde veut détruire, vous vous êtes « la république exemplaire en construction ». QU’EST-CE QUE VOUS ALLEZ CONSTRUIRE sans plus personne ?

    A l’aéroport de Francfort, Afoumba Dolly s’envole pour le Togo pour un forum des Nations Unies (photo ci-dessous). Une dizaine de jours d’activités pratiques sous l’angle des politiques internationales (frontières, relations extérieures etc … ). Ça va choquer les complexés misogynes mais cette jeune femme est une doctorant.e.s chercheuse, par ailleurs spécialiste des conflits internationaux. Et elle aime le pays plus qu’Atanga Nji.

    DR

    La diaspora travaille et se soucie du pays d’où elle vient. Bien plus que ceux-là même qui y vivent. Nous nous attelons à défendre le Cameroun et les Camerounais jour et nuit à l’extérieur et nous avons même accepté d’être appelés « terroristes » par ceux pour qui nous le faisons. C’est ainsi qu’au prix d’être accusé de « vendre le Cameroun à l’Allemagne », je suis allé porter le cas Siewe au Ministère des Affaires Étrangères à Berlin, et j’y travaille encore. C’est le sens du SACERDOCE.

    Un jour, un jour très proche, quand nous serons débarrassés du violent gang de malfrats dont la peur, l’intimidation et la brutalité ont comblé le vide de l’absence du programme de gouvernance, vous comprendrez ces choses.

    EKANGA EKANGA CLAUDE WILFRIED

    (Top 10 des plus grands patriotes : Paul Biya, Atanga Nji, Emmanuel Sadi, Dieudonne Essomba, Ernest Obama, Owona Nguini, Calixthe Beyala, Claude Abate, Galax Etoga, Fame Ndongo . Ce sont mes modèles personnels. J’aimerais leur ressembler)

    source:https://www.lebledparle.com/les-chroniques-du-bled/1108905-classement-voici-le-top-10-des-plus-grands-patriotes-du-cameroun-selon-wilfried-ekanga

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here