Coronavirus EN DIRECT : Le port du masque va devenir obligatoire dans tout Paris, annonce Jean Castex…

    0
    22

    Société Coronavirus EN DIRECT : Le port du masque va devenir obligatoire dans tout Paris, annonce Jean Castex…

    LIVE Suivez en direct avec nous la conférence de presse de Jean Castex sur l’évolution de l’épidémie de coronavirus 

    Publié le 27/08/20 à 09h57
    — Mis à jour le 27/08/20 à 11h55

    11h51 : Le port du masque va devenir obligatoire dans tout Paris, a annoncé Jean Castex à l’issue de la conférence de presse

    Le Premier ministre l’a indiqué en réponse à une question d’une journaliste à l’issue de la conférence de presse. Il a précisé qu’il était en lien avec la mairie de Paris pour « étendre l’obligation du port du masque » dans la capitale, ainsi que dans la petite couronne. Actuellement, le port du masque n’a été rendu obligatoire que dans certaines zones de Paris.

    11h33 : Si vous n’avez pas suivi ce live, pas de panique, je vous prépare une synthèse d’ici quelques minutes

    Sur les tests salivaires, Olivier Véran précise qu’ils « doivent être validés sur le plan scientifique, des essais sont en cours ». « Concernant les traitements, nous en sommes toujours au stade de la recherche scientifique, il faut du temps pour développer un médicament fiable et sûr », ajoute le ministre.

    Concernant un futur vaccin, « la France a initié une stratégie de précommande » auprès de laboratoires, a expliqué le ministre de la Santé. « Le jour où nous proposerons aux Français un vaccin, c’est qu’il sera à la fois efficace et sûr, qu’il aura rempli toutes les conditions. (…) Certains nous disent qu’ils pourraient y arriver à la fin de l’automne, nous verrons. »

    Pour éviter le fiasco des masques lors de la première vague, le gouvernement a refait ses stocks, annonce le ministre de la Santé : « Nous avons anticipé et sécurisé nos capacités de réponse, qu’il s’agisse des stocks de masques, de gants, de médicaments, de respirateurs ». Pour les soignants, 4 milliards de masques ont été commandés et « sont livrés progressivement, à la fois avec la production française et des ponts aériens ou maritimes vers la Chine », ajoute le ministre. 

    « Une autre manière de se protéger, c’est de télécharger StopCovid : elle est gratuite, anonyme, sécurisée. Près de deux millions l’ont adopté, plus nous serons nombreux, plus elle fonctionnera », estime Olivier Véran.

    11h17 : Si pour vous, prendre rendez-vous pour se faire dépister ressemble à un parcours du combattant, voici la réponse du ministre de la Santé

    « Nous avons connu des difficultés d’accès au test dans certaines zones de France, mais nous suivons cette situation de façon très attentive. Il est possible que dans les prochains jours qu’il y ait quelques embouteillages. Si vous n’êtes pas un cas contact ou que vous n’avez pas de symptôme, il est possible qu’on vous demande de patienter ».

    Jean Castex l’a dit, mais Olivier Véran le rappelle : 840.000 tests ont été réalisés en 7 jours. « C’est un effort de dépistage sans précédent dans l’histoire des maladies infectieuses en France. » Un dispositif qui place la France « dans le peloton de tête des pays ». « Nous sommes dans le top 10, nous voulons aller au-delà », ajoute le ministre, qui précise que 58 % des résultats des tests sont rendus en moins de 24 heures.

    « L’épidémie ne s’est jamais arrêtée dans notre pays. Vos actions ont permis de sauver des vies, nous avons cassé les chaînes de contamination grâce aux mesures prises et aux gestes barrières. Le virus, nous devons continuer à le traquer », estime Olivier Véran.

    « Les règles sanitaires fondamentales sont les suivantes : lavage systématique des mains plusieurs fois par jour (…), port du masque obligatoire pour les professeurs et le personnel. Nous n’avons voulu aucune exception (…) La limitation du brassage des élèves, qui fait l’objet de recommandation. Et enfin, la désinfection des locaux. »

    Ce n’est pas une nouveauté, Jean-Michel Blanquer l’avait annoncé mercredi, mais il le rappelle aujourd’hui : « Il a été décidé que le port du masque par les adultes, les collégiens et les lycéens seraient systématiques ».

    « Le confinement a montré le sens et l’importance de l’école », poursuit le ministre de l’Education nationale. « Tous les enfants de France doivent retrouver le chemin de l’école ».

    Les établissements scolaires pourront être fermés si des cas sont identifiés, mais « la continuité pédagogique en présentiel ou à distance sera assurée dans toutes les situations pour tous les élèves », martèle le ministre.​

    La prime de rentrée scolaire a été revalorisée « d’environ 100 euros », a confirmé le Premier ministre. « Pour les plus démunis, nous sommes prêts à pérenniser les mesures prises au printemps. Je recevrai les représentants des associations de lutte contre la pauvreté en septembre », a-t-il ajouté.

    Jean Castex annonce des mesures pour les populations les plus touchées par la crise financière, notamment les jeunes « qui vont être nombreux à se présenter sur le marché du travail » à la rentrée. « J’ai annoncé en juillet des mesures inédites : primes à l’embauche, promotion de l’alternance, actions de formation. C’est l’une des grandes causes de la rentrée. »

    « Pour que les secteurs particulièrement touchés continuent à vivre, nous allons prolonger et adapter pour eux les dispositifs de soutien, notamment en matière d’activité partiel. A cet effet, je recevrai à mon niveau dans les jours à venir les représentants de tous ces secteurs : aujourd’hui et demain, le spectacle vivant et le cinéma, les autres suivront. »

    Jean Castex souhaite rendre obligatoire le port du masque dans l’espace public en Ile-de-France, où le virus circule activement : « J’ai demandé au préfet de police d’engager une concertation avec la maire de Paris et les élus de la petite couronne, où il semble urgent d’agir en matière de port du masque ».

    « Notre troisième arme sur laquelle s’appuie la gestion de l’épidémie, c’est l’approche territoriale. J’ai souhaité que le risque épidémique soit piloté au plus près du terrain, avec une stratégie graduée. L’illustration la plus nette de cette stratégie est celle que nous avons employée en Mayenne ».

    10h52 : « Nous avons développé une capacité de tester parmi les meilleures au monde : 830.000 tests par semaine, avec la perspective du million en septembre »

    « Notre politique d’accès au masque l’une des plus généreuses en Europe », rappelle le Premier ministre, précisant que « près de 9 millions de Français qui ont des difficultés de revenus » bénéficient de masques gratuits.

    « Nous fournissons des masques gratuits à nos concitoyens les plus modestes. Nous avons envoyé récemment 50 millions de masques à 3 millions de familles modestes et précaires. Nous avons décidé de renouveler cette opération en octobre et aussi souvent que cela sera nécessaire jusqu’à la fin de l’épidémie », a-t-il ajouté. « L’essentiel des contaminations se fait dans les espaces privés, dans notre quotidien », a-t-il martelé.

    10h47 : « La règle est simple : le port du masque est obligatoire dans les espaces fermés où se trouvent plusieurs personnes »

    « La protection passe par le port du masque, le plus possible. Je vous rappelle que le masque a d’abord été rendu obligatoire dans les transports, puis dans les commerces et les lieux recevant du public, ensuite dans les espaces publics fréquentés, et dans la perspective de la rentrée, la doctrine a été étendue aux entreprises et à l’école. La règle est simple : le port du masque est désormais obligatoire dans tous les espaces fermés où se trouvent plusieurs personnes », a annoncé Jean Castex.

    « Des plans de reconfinement territoriaux ou globaux sont prêts. Notre système hospitalier est près aussi à une éventuelle nouvelle vague de patients, en termes de lits, masques, médicaments, réanimateurs. Mais notre objectif est de tout faire pour éviter un reconfinement, surtout généralisé, et un afflux massif de patients, tel que nous l’avons connu. Cet objectif est à notre portée, pour peu que nous soyons tous mobilisés », explique Jean Castex.

    « Face à cette situation, quelles dispositions le gouvernement va-t-il prendre ? Je voudrais d’abord vous dire les principes qui nous guident, que l’on pourrait résumer en une phrase : vivre avec le virus », explique-t-il.

    « Nous devons continuer à vivre […]. C’est la rentrée, nous voulons que cette reprise soit la plus large possible […] Il est de notre de devoir d’anticiper et de prévoir toute hypothèse. Des plans de reconfinement territorialisés ou globaux sont prêts », poursuit-il.

    « Le virus circule dans toutes les régions. Dans la majorité des départements, l’incidence a dépassé les 10 pour 100.000. Il y a toutefois de forte disparité. Un certain nombre de départements ont dépassé le seuil de 50 pour 100.000, un seuil important. Nous avons pris la décision d’inscrire 19 nouveaux départements en rouge, cela porte au total le nombre de départements concernés à 21 », annonce Jean Castex.

    «Ce n’est pas une spécificité française. Le virus progresse partout dans le monde. Tout prêt de nous, en Europe, le taux d’incidence augmente», alerte le chef du gouvernement.

    « Nous comptions moins de 1.000 nouveaux cas par jour à la fin du confinement, nous sommes aujourd’hui à plus de 3.000 », explique Jean Castex, ajoutant que « le pourcentage de personne positive augmente ». « Nous sommes depuis quelques semaines dans une phase de recrudescence de l’épidémie », prévient-il.

    Le taux d’incidence est à 39 pour 100.000 personnes, soit quatre fois plus qu’il y a un mois, a expliqué le Premier ministre, précisant que le virus circulait beaucoup chez les jeunes : « Ce virus circule beaucoup chez les jeunes, en particulier pour la tranche 20-30 ans. Ils présentent des taux positifs proches de 6 %, plus que la moyenne nationale. Les asymptomatiques sont en nombre élevés au sein de cette population. »

    10h38 : Le Premier ministre annonce également que les internautes peuvent envoyer des questions, il y répondra à la fin de la conférence de presse

    10h35 : « Je pense qu’il est indispensable de vous rendre compte, de rendre compte à la Nation de la situation », débute Jean Castex

    « A quelques jours de la rentrée scolaire, j’ai souhaité avec les ministres en charge de l’Education nationale et de la santé de vous faire un point sur la situation sanitaire que traverse notre pays », déclare le Premier ministre.

    La Polynésie française est passée au stade 3 de l’alerte sanitaire au Covid-19, a annoncé mercredi à Papeete (jeudi à Paris) le ministre de la Santé local, Jacques Raynal, lors d’un point presse. Cette collectivité d’outre-mer, autonome en matière de santé, a recensé 353 cas de Covid-19 en cinq semaines, alors qu’elle n’avait dénombré que 62 cas au cours des cinq mois précédents (pour une population de plus de 275.000 habitants).

    Avec le passage au stade 3, qui représente « une circulation active du virus », le gouvernement local envisage des confinements par zones. Le retour au confinement général est pour le moment exclu. Le masque est obligatoire dans les lieux publics fermés, mais aussi dans les lieux ouverts de forte affluence. Les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits sans autorisation préalable.

    Vous avez loupé l’interview de Jean Castex, mercredi, sur France Inter ? Pas de panique, notre journaliste vous a préparé un petit résumé et c’est à lire juste ici.

    Le plan de relance économique, qui devait être initialement dévoilé mardi dernier, sera présenté le jeudi 3 septembre, a précisé mercredi le Premier ministre Jean Castex, qui craint que la crise économique et sociale « soit plus dangereuse » que la crise sanitaire.

    « Gouverner, c’est savoir s’adapter aux circonstances », a expliqué le chef du gouvernement sur France Inter, minimisant le report « d’une semaine » de la présentation du plan de 100 milliards d’euros pour relancer la croissance après la crise économique provoquée par l’épidémie du coronavirus.

    Plus de 5.000 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés en France au cours des dernières 24 heures, selon les données fournies mercredi par Santé publique France.

    Au total, 5.429 nouveaux diagnostics positifs ont été relevés contre 3.304 mardi, a indiqué l’organisme public. C’est le chiffre le plus élevé depuis que les tests se déroulent à grande échelle. Le seuil des 4.000 a été plusieurs fois franchi ces derniers jours.

    Le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a précisé, ce jeudi, que le port du masque serait obligatoire à partir du collège y compris à la récréation pour cette rentrée scolaire.

    « C’est ce qu’on a fixé comme règle », a-t-il dit sur France inter. Un protocole sanitaire actualisé publié jeudi sur le site du ministère souligne que « pour les collégiens et les lycéens, le port du masque « grand public » est obligatoire dans les espaces clos ainsi que dans les espaces extérieurs ». Dans le nouveau protocole sanitaire, il est précisé qu’il n’est « pas obligatoire lorsqu’il est incompatible avec l’activité (prise de repas, nuit en internat, pratiques sportives, etc.) ».

    Après une pause de live, nous reprenons aujourd’hui nos bonnes habitudes pour suivre la conférence de presse de Jean Castex. Aux côtés de ministres de la Santé, Olivier Véran, et de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, le Premier ministre prendra la parole à 10h30 pour faire le point sur l’évolution de l’épidémie en France et les mesures mises en place pour la rentrée scolaire. 

    26/08/20 | INTERVIEW

    08:45 | CHOMAGE

    26/08/20 | EDUCATION

    Choix de consentement
    Mentions légales



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here