Coronavirus en Iran : 26 morts, de nouvelles personnalités touchées

0
7

L’épidémie du nouveau coronavirus a fait 26 morts en Iran, selon le dernier bilan publié jeudi 27 février par les autorités de la République islamique, où la liste des personnalités touchées par la maladie s’allonge.

Le porte-parole du ministère de la Santé, Kianouche Jahanpour, a annoncé sept nouveaux décès par rapport à la veille. M. Jahanpour a fait état de 106 contaminations supplémentaires, en majorité dans la province de Téhéran et dans celle du Gilan (Nord), portant à 245 le nombre de personnes infectées par la maladie Covid-19 en Iran.

«Etant donné que le nombre de laboratoires de détection [de la maladie] Covid-19» augmente, et «est passé à sept [aujourd’hui] et même à quinze d’ici à demain», il faut s’attendre «à une augmentation soudaine [du nombre de personnes testées positives] car le temps d’attente dans les laboratoires sera réduit», a-t-il dit.

106 nouveaux cas, 245 au total et 26 morts

Le chiffre de «106 nouveaux cas» représente ainsi la plus forte progression journalière communiquée par les autorités depuis la reconnaissance officielle de l’arrivée de la maladie en Iran, le 19 février. A ce jour, selon M. Jahanpour, le «bilan total [de l’épidémie de pneumonie virale est de] 245 personnes infectées [dont] 26 morts».

Le porte-parole a indiqué que les 106 nouveaux cas avaient été détectés dans les provinces de Téhéran (38), Gilan (23), Ispahan (8), Qom (7), Mazandaran (7), Ardabil (5), Lorestan (3), Semnan (3), Alborz (3), Azarbaïdjan-Oriental (2), Kermanshah (2) et Hamadan, Yazd, Kurdistan, Azarbaïdjan-Occidental, Khorassan-é Razavi (1 cas chacune).

Après l’annonce, mardi, de la contamination du vice-ministre de la Santé, Iraj Harirchi, et du député Ali Motahari, l’agence officielle Irna a rapporté jeudi que la vice-présidente chargée des Femmes et de la Famille, Massoumeh Ebtékar avait contracté le virus. Mme Ebtékar, ancienne porte-parole des étudiants preneurs d’otages des diplomates américains à l’ambassade des Etats-Unis Téhéran en 1979, est soignée chez elle, et les membres de son équipe ont été testés, écrit Irna.

Prières annulées

Autre personnalité malade, Mojtaba Zolnour, président de la Commission de la sécurité nationale et des Affaires étrangères au Parlement iranien, a annoncé dans une vidéo diffusée par plusieurs médias locaux qu’il avait contracté la maladie et qu’il observait une quarantaine.

Député conservateur et clerc chiite, M. Zolnour est élu de Qom, ville sainte du centre de l’Iran où ont été annoncés, le 19 février, les premiers cas, et décès liés à l’épidémie de pneumonie virale partie de Chine.

Selon les médias iraniens, la maladie a emporté jeudi, à Qom, le théologien Hadi Khroroshahi, premier ambassadeur de la République islamique au Vatican (il avait pris ses fonctions en 1981).

Mercredi soir, les autorités iraniennes avaient annoncé des restrictions à la libre circulation dans le pays afin d’enrayer la propagation du virus. Fait rare, elles ont annoncé jeudi l’annulation de la grande prière hebdomadaire musulmane du vendredi à Téhéran et dans les capitales de 22 autres provinces (sur 31), dont les villes saintes de Qom et Machhad, ainsi que dans d’autres zones infectées.

Dans un message de remerciement adressé aux médecins et aux infirmières, le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a dit espérer que leur dévouement auprès des malades et leur action permettent «d’éradiquer bientôt le sinistre virus».

En Chine, celui-ci a contaminé plus de 78.000 personnes et fait 2.744 morts. En dehors de la Chine, l’Iran est le pays où ont été annoncés le plus de décès liés à cette épidémie.


SOURCE : https://www.w24news.com/coronavirus-en-iran-26-morts-de-nouvelles-personnalites-touchees/?remotepost=78590



Les plus lus en ce moment

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de