Covid-19: Biya prend davantage de distance avec ses collaborateurs, ambiance à Etoudi voici les details

    0
    32

    Pendant que l’épidémie de Covid-19 progresse chaque jour au Cameroun, le président de la République, Paul Biya, tarde à s’exprimer et prend plutôt de la distance vis-à-vis de ses plus proches collaborateurs. Voici l’ambiance au palais d’Etoudi actuellement.

    Sur les murs des salons du Palais de l’Unité de Yaoundé cette matinée, des effigies du Président de la République. Preuve inéluctable de ce que le Cameroun tient encore aux commandes de sa barque, son capitaine Paul Biya. Le Chef de l’Etat donné pour mort dans les réseaux sociaux, semble depuis peu invisible aux yeux de bon nombre des personnels du palais. Pourtant, depuis bientôt 38 ans, l’ombre de l’homme du 6 novembre 1982 n’a cessé de planer dans les couloirs de cette impressionnante batisse, y compris lors de ses déplacements.

    Une situation qui est sans doute venue s’aggraver avant la survenance dans le pays du Covid-19, qui impose de rester chez soi. Modifiant ainsi en profondeur les habitudes, comportements, y compris l’ambiance au travail ainsi qu’au sein de la société.

    Ambiance au palais
    C’est depuis l’annonce du premier cas déclaré du Covid-19 au Cameroun que tout semble avoir changé du côté du Palais de l’Unité, et bien avant même. L’ambiance de travail est devenue lourde et pesante, et la distanciation sociale et professionnelle s’est davantage accentuée entre le Chef de l’Etat et ses proches collaborateurs. Au point ou le Président de la République est devenu quasi invisible au palais. Sa dernière apparition publique remonte au 11 mars 2020, lors de l’audience accordée au Palais de l’Unité a l’Ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun, Peter Henry Barlerin.

    Les rares personnes qu’il reçoit observent une distance sécuritaire près d’une demi dizaine de mètres, afin d’éviter tout contact. Il se murmure d’ailleurs dans les couloirs que des mesures plus drastiques sont envisagées. Après la désinfection systématique régulière de tous les bureaux, les vidéoconférences, la communication par interphone est annoncée.

    Le Chef de l’Etat camerounais qui semble fuir ses collaborateurs, à l’exception de Ferdinand Ngoh Ngoh, Samuel Mvondo Ayolo, le Général Amougou, le Contre-amiral Joseph Fouda…, se serait rétracte depuis le 04 avril 2020 en confinement général à Mvo’meka où il prépare le prochain gouvernement et d’autres actes importants.

    Paul Biya, l’éternel aphone
    Personnage timide, hésitant, quasi silencieux, nul n’accordait la moindre chance de survie à celui qui fut désigné successeur constitutionnel d’Ahmadou Ahidjo à la tête de l’Etat du Cameroun. Et pourtant, après avoir passé 38 ans a la tête de l’Etat, il est resté le même et n’a pas changé de style. Y compris lorsque les grandes tempêtes ont traversé le Cameroun, le Chef de l’Etat camerounais s’est rarement empressé de prendre la parole. Un mutisme auquel le peuple s’est habitué au point de devenir « les silences de Paul Biya ».

    Un mode par excellence de communication du numéro 1 camerounais, inscrit aux antipodes de la modernité. En dépit de la volonté de son entourage de l’entrainer vers cette nouvelle forme de communication. Et dont on peut bien percevoir au travers des twistes sur le compte qui lui est attribué, que les habitudes ont la peau dure.

    Ferdinand Ngoh Ngoh: Un messager du Président au front contre le COVID 19 ?

    Le Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh n’est pas seulement le transmetteur des instructions du président au gouvernement pour la mise en musique du plan de riposte national. Son dévouement dans cette lutte ne se limite pas seulement au Palais de l’Unité où il informe le Chef de l’Etat 7 jours sur 7 sur la gestion de cette crise.

    On l’a vu sur le terrain de l’action avec le Minsanté, le Mincommerce et le Ministre des sports et de l’Education Physique effectuer des descentes sur plusieurs sites devant servir à cette riposte à l’instar du stade militaire de Yaoundé, du site de Mvog-Mbi dit ancien ORCA, ainsi que le Centre des Opérations d’Urgences de Santé Publique.

    Après avoir vu le niveau d’avancement des travaux sur chacun de ces sites, ce haut commis de l’Etat a donné « des instructions fermes afin que la célérité soit de mise pour doter notre pays de structures fiables, normalisées, capables de permettre une gestion optimale de la pandémie ».


    SOURCE: https://www.w24news.com/covid-19-biya-prend-davantage-de-distance-avec-ses-collaborateurs-ambiance-a-etoudi-voici-les-details/?remotepost=155486

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here