Covid-19 : Voici le geste spécial que Paul Biya fait à l’endroit des ménages camerounais

    0
    5

    Le ministre de la Communication Réné Sadi a listé mardi 13 mai 2020, les mesures prises par le président de la République pour soutenir les Camerounais sur le plan socio-économique durant la pandémie du Covid-19. Concernant les ménages, les mesures du président de la République se limitent au report de la date d’exigibilité de la taxe foncière au 30 septembre 2020, ainsi que de la défiscalisation des produits et équipements destinés à la prévention, au dépistage et au traitement du COVID-19.

    Plusieurs initiatives sont par contre prise pour soutenir les entreprises durant cette période difficile que traversent le Cameroun et le monde entier.
    CamerounWeb vous propose un extrait de la Communication de Réné Sadi

    – la suspension au titre du 2ème trimestre 2020, des vérifications générales de comptabilité, sauf en cas de comportement fiscal suspect, une mesure qui vise à épargner les entreprises de paiements supplémentaires auxquels aboutissent souvent ce type de contrôles approfondis ; – le report du délai de dépôt des Déclarations Statistiques et Fiscales sans pénalités en cas d’acquittement du solde correspondant ; ce qui permet de prendre en compte les difficultés que les entreprises ont pu rencontrer à souscrire cette déclaration dans les délais, du fait des contraintes liées aux mesures barrières édictées ; – l’octroi de différés de paiements et de moratoires aux entreprises directement affectées par la crise, suspendant les mesures de recouvrement forcé à l’encontre de celles-ci ; une mesure de sursis qui a pour effet de mettre les entreprises à l’abri des poursuites en recouvrement qui auraient pu entraver la poursuite de leurs activités ;

    – le soutien à la trésorerie des entreprises, à travers l’allocation d’une enveloppe spéciale de 25 milliards de FCFA, pour l’apurement des stocks de crédits de TVA en attente de remboursement. 6 Cette mesure vise à soulager la trésorerie des entreprises déjà tendue du fait des effets de la crise, leur permettant ainsi d’orienter cette trésorerie vers les dépenses d’ajustement qu’impose la conjoncture ;

    – le report au 30 septembre 2020 du délai de paiement de la taxe foncière, au titre de l’exercice 2020, une mesure qui vise principalement à protéger le pouvoir d’achat des ménages en cette période de crise ;

    – la déductibilité totale pour la détermination de l’Impôt sur les Sociétés, des dons et libéralités consentis par les entreprises pour la lutte contre la pandémie du COVID-19, une mesure qui permet aux entreprises ayant accompagné l’Etat dans le cadre de la riposte face à la crise, notamment à travers des dons, d’imputer ceux-ci sur leur Impôt sur les Sociétés dû en fin d’exercice ;

    – l’exonération de la taxe de séjour dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration pour le reste de l’exercice 2020, à compter du mois de mars, à titre de mesure d’accompagnement de ce secteur fortement impacté par la crise ;

    – l’exonération de l’impôt libératoire et de la taxe de stationnement pour les taxis et motos taxis, ainsi que la taxe à l’essieu au titre du deuxième trimestre 2020, avec possibilité d’extension au reste de l’exercice, qui permet d’atténuer le manque à gagner engendré par les mesures 7 restrictives imposées aux transporteurs du fait de l’exigence de distanciation sociale ;

    – l’exonération au titre du 2ème trimestre 2020, de l’impôt libératoire et des taxes communales au profit des petits revendeurs, lesquels se trouvent ainsi soutenus en raison de leur vulnérabilité d’avantage exacerbée par la situation de crise.

    A cette série des mesures que je viens de rappeler, il faut ajouter l’exonération des droits de douanes et de la TVA sur les achats de matériels et équipements destinés à la lutte contre le COVID-19. Comme on peut le constater, les décisions prises par LE CHEF DE L’ETAT le 30 avril 2020, ont une significative portée tant sur les entreprises que sur la vitalité socio-économique de notre pays, et traduisent sans conteste sa ferme volonté de soutenir les entreprises et les ménages pendant cette période difficile. S’agissant en particulier du soutien apporté aux entreprises, il convient de préciser que ce sont toutes les catégories d’entreprises qui seront appelées à en bénéficier, qu’il s’agisse des opérateurs de grande, de moyenne ou de petite taille. C’est du reste le cas, à titre d’illustration, de l’allocation d’une enveloppe spéciale de 25 milliards de FCFA destinés à l’apurement du stock des crédits de TVA en attente de remboursement, qui bénéficient à toutes ces entreprises sans exclusive.

    Par ailleurs et dans le même sens, il y a lieu de souligner l’attention particulière accordée aux petites et moyennes entreprises qui constituent un maillon important de notre économie et qui, de ce fait, bénéficient d’exonérations d’impôts et de taxes locales auxquels sont généralement soumis les petits opérateurs tels que les bayam-sellam et les transporteurs par taxis et moto-taxis. Une autre mesure marquante concerne les secteurs de l’hôtellerie et du transport qui sont les plus touchés par la crise. A ce titre, Ces secteurs bénéficient respectivement l’un ou l’autre, d’une exonération de la taxe de séjour, et de la taxe à l’essieu ainsi que des impôts et taxes locales dus par les transporteurs, pour le reste de l’exercice 2020.

    Enfin les ménages n’ont pas été oubliés, et en leur faveur, LE CHEF DE L’ETAT a décidé du report de la date d’exigibilité de la taxe foncière au 30 septembre 2020, ainsi que de la défiscalisation des produits et équipements destinés à la prévention, au dépistage et au traitement du COVID-19. Outre toutes les mesures que je viens de rappeler, deux autres ont été prescrites qui ont une incidence plus directe et plus visibles sur le grand public et la vie quotidienne des camerounais. Il s’agit de l’ouverture des débits de boisson, des restaurants et des lieux de loisirs au-delà de 18 heures. Il s’agit également de la levée de la mesure réduisant le nombre règlementaire des passagers dans tous les transports en commun par bus et taxis.

    Source: camerounweb.com

    Abonnez-vous gratuitement et soyez le premier à liker et à partager:

    Je m’abonne gratuitement pour rester informé!!!

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    Laisser un commentaire

    Téléchargez notre application Android



    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here