Cyclisme. Revivez l’arrivée du Tour de France dans les Alpes-de-Haute-Provence

    0
    22

    Les podiums avec Julian Alaphilippe, toujours en jaune, et le vainqueur du jour Caleb Ewan.

    Malgré le dispositif, une foule massive et masquée de spectateurs s’est rassemblée pour assister aux podiums du #tourdefrance2020 à #Sisteron. pic.twitter.com/SS8KL4Iubs

    17h55 – À quelques mètres seulement du podium, à Sisteron, les spectateurs doivent se contenter de l’écran géant pour bien voir le vainqueur.

    C’est fait ! Les coureurs du #tourdefrance2020 ont franchi la ligne d’arrivée à #Sisteron, Caleb Ewan vainqueur au sprint ! pic.twitter.com/cqgspF2k2P

    17h30 – Ce n’est plus qu’une question de minutes, Sisteron est prêt à accueillir les coureurs !

    17h26 – Il n’y a plus de coureur échappé, le peloton est à moins de 10 km de l’arrivée.

    ? Así será el último kilómetro de esta tercera etapa. ¿Quién crees que cruzará la meta en primer lugar? #TDF2020 pic.twitter.com/JKpBsYxsQT

    17h17 – Si les concurrents de Paris-Nice connaissent bien Sisteron, qui y a fait régulièrement étape, le Tour de France ne s’est élancé du pied de la citadelle qu’à une reprise, en 2010, pour une chevauchée ponctuée à Bourg-lès-Valence par une victoire au sprint de Mark Cavendish. Cette première tombait bien, car la ville a eu, sur la Course au Soleil, l’étrange particularité de sacrer à trois reprises un coureur qui remportait ainsi sa première victoire pour sa nouvelle équipe…

    Deux ans plus tard, c’est Alex Zülle qui signait son unique victoire pour la formation Team Coast. En 2008, Carlos Barredo, vainqueur à Sisteron, n’avait jamais remporté la moindre course pour sa formation Quick Step…

    En 2018, c’était presque le cas pour Jérôme Cousin, qui venait de réintégrer l’équipe Direct Energie après une saison chez Cofidis. Le Critérium du Dauphiné a aussi fait étape plusieurs fois à Sisteron, la dernière en 2015, où Nacer Bouhanni l’avait emporté.

    A venir le final de l’étape 3 du #TDF2020 à Sisteron, bienvenue @LeTour en pays Durancien ????‍♂️ #MagnifiqueSisteron #MagnifiqueDurance #QueCestBeauChezNous @sisteronbuech @CCSisteronBuech @AlpesProvence04 pic.twitter.com/IAeeUMNN6h

    16h51 – Malijai (2 000 hab.) va être traversé par la course, à moins de 20 km de l’arrivée.

    Posé sur la rive droite de la rivière de la Bléone depuis le XII° siècle, Malijai est stratégiquement situé sur l’axe qui relie Sisteron à Digne.

    Le village possède un élégant château qui accueillit Napoléon à son retour de l’île d’Elbe la nuit du 4 mars 1815.

    16h39 – Jean-Sébastien et Fernando représentent la Colombie à Sisteron. Présents pour soutenir tous les coureurs colombiens, et surtout Egan Bernal.

    16h32 – Côté Histoire de Digne-les-Bains (16 000 habitants), située au carrefour de trois vallées, Dinia marquait une étape quasi-obligée sur la longue route des plaines aux Alpes, route des troupeaux, mais aussi du sel. Une bourgade naît, au gué succède un pont.

    Dinia entre dans l’histoire et Pline le jeune en fait la capitale des Bodiontici, peuplade soumise par Auguste en 14 avant JC. Devenue romaine, Dinia connaît un développement nouveau. Une église est construite, remplacée plus tard par l’actuelle cathédrale du bourg.

    Sous François 1er, Digne devient une sénéchaussée. Marquée par les guerres de religion, Digne l’ancienne atteint son apogée au XVIIe siècle. Elle regroupe alors en ses murs 10 000 habitants dans un espace restreint qui va favoriser la propagation de la peste de 1629, qui tua 7 000 de ses habitants. La Révolution de 1789 sonne le renouveau. C

    hoisie, en raison de sa position géographique, comme chef-lieu du département des Basses Alpes, Digne devient le siège du nouvel évêché et son rôle administratif devient prépondérant.

    Au XIXe siècle, de grands travaux façonnent la ville moderne. La prospérité commerciale et touristique de Digne est servie par la Route Napoléon et l’axe ferroviaire Genève-Nice.

    16h24 – Digne-les-Bains, qui va voir passer, le Tour ce lundi, a accueilli le Tour de France à treize reprises, la dernière en 2015 pour le départ d’une étape remportée à Pra-Loup par Simon Geschke.

    La ville a accueilli sa première étape du Tour de France en 1933 en sacrant le futur vainqueur, Georges Speicher.

    L’année suivante, c’est également lors d’une étape entre Gap et Digne que René Vietto avait conquis son surnom de « Roi René ». Parti dès le col de Vars, le Cannois était resté seul aux commandes jusqu’à l’arrivée. On sait que, fidèle à Antonin Magne, il abandonna ses chances de victoire d’étape et de podium dans les Pyrénées en cédant son vélo à son leader accidenté dans le Porte d’Aspet.

    Cinq ans plus tard, alors que Vietto joue la gagne au général, c’est entre Digne et Briançon que l’Azuréen est contraint de rendre les armes, terrassé par le Belge Sylvère Maes qui le relègue à 17 minutes. Plus tard, Eddy Merckx s’imposait à Digne, déjà vêtu de jaune pour sa première participation au Tour en 1969. Plus récemment, en 2005, David Moncoutié y remportait sa deuxième étape sur le Tour au terme d’un raid solitaire d’une quarantaine de kilomètres.

    Le coureur dignois le plus connu est Jean Milesi, professionnel de 1958 à 1968, qui participa à sept Tours de France, les termina tous, et fut l’équipier des plus grands.

    16h11 – Anthony Perez, virtuel leader du classement de la montagne, a abandonné après une chute.

    15h56 – Avec une arrivée à Sisteron ce lundi 31 août, le Tour de France entre pour la première fois cette année dans nos départements. Voici quelques conseils à savoir avant d’aller voir passer les coureurs. A lire en cliquant ici.

    15h52 – Toujours un Français seul en tête et un peloton qui roule encore assez tranquillement.

    15h49 – Alors que la Grande Boucle arrive pour la première fois à Sisteron, c’est Grenoble qui a accueilli le plus d’arrivées d’étapes.

    Le Tour de France ne s’y est plus arrêté depuis 2011 et un contre-la-montre de 42,5 kilomètres remporté par Tony Martin mais Grenoble est encore à ce jour la ville de nos départements où a eu lieu le plus d’arrivées d’étape.

    Dans les rues de la capitale des Alpes, les coureurs se sont disputés une victoire d’étape à 35 reprises. Au début de l’Histoire du Tour quand le tracé changeait peu, la préfecture de l’Isère est devenue un point de passage incontournable : 13 arrivées en 13 éditions de 1905 à 1921.

    Dans les années 1920, c’est à Briançon que le peloton s’arrête régulièrement. De 1922 à 1927, a lieu cinq fois l’étape Nice-Briançon. Les coureurs repartaient le lendemain en direction du nord (2 fois vers Genève et Évian-les-Bains et 1 fois vers Gex). En tout, 32 arrivées se sont jouées dans la ville des Hautes-Alpes.

    À partir des années 1930, deux autres villes vont devenir des incontournables sur la route du Tour. Il s’agit de Gap (24 arrivées) et Aix-les-Bains (22 arrivées).

    Par la suite, la hiérarchie est figée jusqu’à l’apparition d’une station des Alpes sur le parcours : l’Alpe-d’Huez en Isère. Escaladée pour la première fois en 1952 (victoire de Fausto Coppi), il a fallu attendre 1976 pour voir une deuxième arrivée dans l’Oisans. Et depuis, en 44 ans, elle a été grimpée à 29 reprises, la dernière fois en 2018 avec une victoire de Geraint Thomas.

    À 89km de #sisteron, #TDF2020 https://t.co/90GtXr35a5 https://t.co/HvgUVxJJmJ https://t.co/cCyO15yAwA https://t.co/vfLU3S4Pgk pic.twitter.com/iFHGKnN9WX

    À #Sisteron Christophe Castaner (@CCastaner) souligne le sens de l’accueil de la ville qui reçoit le #tourdefrance2020 pour deux jours : pic.twitter.com/zDkgvq4Rcs

    14h51 – Tout est prêt, et le soleil est bien là, sur la ligne d’arrivée à Sisteron. Le public s’installe lentement.

    Just south of where they are currently riding is the deepest gorge in France, les Gorges du Verdon. Put it on your bucket list. It was one of the best ever days I’ve had on a bike #couchpeloton #sbstdf #tdf2020 pic.twitter.com/6i6BcnJ5RP

    À cheval sur les départements des Alpes de Haute Provence et du Var, les gorges du Verdon sont un canyon creusé par la rivière du Verdon durant des millénaires.

    Plus grand canyon d’Europe, les gorges du Verdon se situent entre les communes de Castellane et de Moustiers-Sainte-Marie. Une route permet de parcourir les gorges et de découvrir des paysages inoubliables et majestueux, et de jolis villages comme Rougon ou La Palud-sur-Verdon.

    En dehors des villages, il faut découvrir le Point Sublime, qui offre une vue sensationnelle, et d’autres sites moins connus comme Couloir de Samson, point de départ ou d’arrivée du sentier Martel.

    Une autre vision peut s’obtenir en louant un pédalo à l’embouchure du Verdon et du lac de Sainte Croix pour passer sous le pont du Galetas et remonter de quelques centaines de mètres les gorges du Verdon.

    [#TDF2020] Etape 3 Course en cours. ⚠ Piétons et automobilistes, respectez les consignes des ?‍♂️➡️Ne vous mettez pas en danger pour approcher les véhicules caravane publicitaire ou les coureurs. @PoliceNationale et @Gendarmerie ensemble pour assurer la sécurité. pic.twitter.com/SrSycNWYsE

    Dominé par son « Roc », gigantesque bloc de calcaire, le village est la plus petite sous-préfecture de France.

    Les trois monuments classés du village sont l’église Saint-Victor, la Tour de l’Horloge et la Tour Pentagonale, qui entouraient autrefois les remparts.

    La terrasse de la chapelle Notre Dame du Roc, au bout des vestiges de l’enceinte de la ville du XIVe siècle, offre une vue d’ensemble imprenable.

    Voici les jours et horaires des fermetures de route dans vos départements des Hautes-Alpes et Alpes-de-Haute-Provence.

    14h10 – À quelques heures de l’arrivée du Tour à Sisteron, on suit attentivement les coureurs sur l’écran géant.

    14h07 – Côté course, toujours trois homme devant, un peloton qui maintient l’écart et un ciel qui s’est calmé.

    14h03 – Thibault et Paul, à Digne-les-Bains, sur les charbons ardents, prêts à encourager Thibaut Pinot.

    Trois jours et trois étapes à travers la communauté de communes du Sisteronais-Buëch (CCSB), tel est le programme que réserve ce Tour de France 2020.

    Deuxième round demain mardi 1er septembre, avec un départ de Sisteron en direction Orcières-Merlette avec la traversée du Buëch, du sud au nord, pour la première étape d’altitude (1825 m).

    Dernier round, le mercredi 2 septembre, avec la 5e étape Gap-Privas et l’entrée dans les Baronnies provençales.

    ?️ The rain’s here and out come the waterproofs.?️ La pluie arrive et les imperméables sont de sortie.#TDF2020 pic.twitter.com/M54qVtUmlV

    13h32 – Quand les équipes ont franchi la ligne d’arrivée, le Tour n’est pas encore tout à fait fini dans les villes traversées par l’épreuve cycliste. C’est alors la machinerie logistique des repas et des nuits à l’hôtel qui rentre en jeu. Avec des adaptations, à l’heure du Covid-19. Notre reportage dans les Hautes-Alpes.

    A défaut d’action, on profite des superbes paysages de l’arrière-pays niçois. Parce que le Tour de France, c’est aussi le tour de la France d’après la formule. #TDF2020 pic.twitter.com/01Zzb9Zsnb

    Vous cherchez la carte, le profil et le parcours de cette 3e étape ? Tout est là !

    Sommet col des Lèques (1100m) 3eme catégorie de cette étape avant la descente sur Sisteron #TDF2020 pic.twitter.com/EsFiqxNrMp

    Have a closer look at the lumpy terrain riders are facing today en route to Sisteron ⤵️#TDF2020 #TDFdata pic.twitter.com/ebEclMXLhO

    Moment privilégié à l’@AllianzRiviera : le #MaillotJaune @alafpolak1, le maillots à pois @fabien_grellier et maillot blanc @MarcHirschi à quelques instants du départ !Bonne course pour les 198 km jusqu’à #Sisteron ? pic.twitter.com/zUHktEDVPr

    40 personnes issus du collectif pour la défense de l’hôpital de Sisteron et des services publics profitent du plateau médiatique du Tour de France pour revendiquer le retour des services d’urgences.

    12h36 – À Sisteron, Mourad et Hafid attendent tranquillement l’arrivée du Tour. Pas beaucoup de client aujourd’hui mais ils espèrent pouvoir coiffer le maillot jaune.

    Voilà ce que pense Christian Prudhomme, le patron du Tour de France, de ces 198 km : « Les coureurs pourront être inspirés par les senteurs de Grasse en quittant l’arrière-pays niçois. Ils emprunteront ensuite la Route Napoléon, avec beaucoup moins d’obstacles que l’Empereur à son retour de l’île d’Elbe. Le final plat en vue de la Citadelle de Sisteron ne devrait pas contrarier les plans des équipes de sprinteurs. »

    12h10 – Alors que le départ fictif est donné à Nice, à 198 km de là, à Sisteron, la ligne d’arrivée est déjà en place, prête pour ce soir.

    11h59 – C’est un Haut-Alpin, le lieutenant Sébastien Perrier, qui a pris le départ de la 107e édition comme chef du détachement de la caravane gendarmerie. Un portait à retrouver ici.

    11h48 – 205 ans après Napoléon et ses troupes et pour la deuxième fois dans l’histoire du Tour, les coureurs emprunteront ce lundi une bonne partie de la route Napoléon pour s’arrêter aux portes de la Provence et du Dauphiné au terme de la 3e étape.

    Si le Tour de France n’y avait pas encore connu d’arrivée, le peloton avait néanmoins franchi de nombreuses fois le pont sur la Durance, ce même ouvrage qui donne une position stratégique à la ville.

    Welcome to the family, little buddy!Your 14 brothers are happy you will finally join them ?#TDF2020Photo: @BeelWout pic.twitter.com/mceePCevuG

    11h36 – Alors que le Tour arrive dans nos départements ce lundi, et plus particulièrement dans Les Alpes-de-Haute-Provence, à noter que depuis 1990, deux éditions ont vu plus d’un quart du Tour de France se dérouler dans nos départements : 27,51% du tracé en 2013 et 27,63% en 2015.

    En 2020, avec 1188,5 kilomètres prévus près de chez nous, ce seuil va être largement dépassé et atteindre 34,25%. Un record depuis 30 ans.

    Depuis 1990 et jusqu’en 2019, dans les Alpes-de-Haute-Provence, 1 213 km ont été parcourus par La Grand Boucle.

    Le département a été absent du tracé en 1990, 1991, 1992, 1994, 1995, 1996, 1997, 1998, 1999, 2001, 2002, 2004, 2009, 2011, 2012, 2013, 2016 et 2018. 

    #sisteron et le #TDF2020 Une belle aventure. https://t.co/90GtXr35a5 https://t.co/HvgUVxJJmJ https://t.co/cCyO15yAwA https://t.co/vfLU3S4Pgk pic.twitter.com/a0hIfSkHEB

    11h18 – Ironie de ce Tour. Alors que la présentation se fait à huis clos, le public s’est massé… derrière le podium pour assister à la présentation des équipes.

    Le patron du Tour Christian Prudhomme et le maire de Nice Christian Estrosi avant le départ.

    11h01 – Sisteron (8 000 habitants), qui a souvent accueilli Paris-Nice ces dernières années, reçoit le Tour pour la deuxième fois de son histoire.

    En 2010, la petite cité des Alpes-de-Haute-Provence, nichée sous sa citadelle sur la rive droite de la Durance, n’était que ville-départ de l’étape gagnée à Bourg-lès-Valence (Drôme) par le Britannique Mark Cavendish.

    10h51 – Le village du Tour de France se met en place sur la place de l’hôtel de ville à Sisteron.

    D’un côté et de l’autre de Castellane, la RD 4 085 sera fermée entre 11 et 16 heures depuis le Var jusqu’à Barrême.

    C’est ensuite la RN 85 qui sera impactée : de 13 h à 17 heures entre Barrême et Digne-les-Bains et de 13 h 30 à 18 heures entre Digne-les-Bains et Sisteron.

    Entre Aubignosc et Sisteron, la RD 4085 fermera quant à elle entre 14 heures et 18 h 30.

    La traversée de Sisteron sera difficile lundi 31 août et mardi 1er septembre. Le conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence invite les usagers de la route à emprunter l’autoroute A 51.

    10h41 – Le peloton de La Grande boucle, et son nouveau maillot jaune Julian Alaphilippe, qui entreront dans Les Alpes-de-Haute-Provence, après 93 km de course, au Mousteiret.

    Derniers préparatifs et montage des barrières à Sisteron, qui reçoit les cyclistes pour l’arrivée de la troisième étape.

    10h35 – Le Tour de France prend ce lundi la direction de la Haute-Provence lors de la 3e étape entre Nice et Sisteron, sur un parcours vallonné de nature à inspirer baroudeurs et sprinteurs.

    Partis pour 198 kilomètres, les coureurs vont d’abord grimper sur les hauteurs de l’arrière-pays azuréen, en empruntant la Route Napoléon et en passant par trois petits cols de troisième catégorie (Pilon, Faye, les Lèques) avant le final dans la vallée de la Durance.

    10h30 – Bonjour à tous et bienvenue sur www.ledauphine.com pour suivre cette troisième étape du Tour de France entre Nice et Sisteron (198 km). Le départ fictif est prévu à 12h10. Départ réel à 12h20.

    Nous vous proposons de suivre cette journée depuis le village-départ à Nice, l’ambiance autour de la course et les premiers kilomètres dans notre région et les Alpes-de-Haute-Provence, avant l’arrivée à Sisteron. 


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here