La gauche se présente comme le principal défenseur de l’industrie dans le Nord.

0

La gauche française se mobilise pour l’industrie

Le groupe Valdunes, l’un des derniers fleurons de l’industrie ferroviaire française, est en grève illimitée depuis le retrait de son principal actionnaire, le groupe chinois MA Steel. Face à cette situation, toute la gauche française s’est mobilisée pour soutenir les 350 métallurgistes de l’usine de Trith-Saint-Léger (Nord). Fabien Roussel, secrétaire national du Parti communiste français, Marine Tondelier, numéro un d’Europe Ecologie-Les Verts, et François Ruffin, député La France insoumise, ont tous apporté leur soutien aux grévistes.

La nécessité de protéger l’industrie française

La mobilisation de la gauche française pour l’industrie est de plus en plus audible, alors que le gouvernement prépare un projet de loi sur l’industrie verte. Les salariés de Valdunes ont besoin que l’on défende l’industrie française, sinon on hypothèque l’avenir, a déclaré Marine Tondelier. La gauche française appelle à la nationalisation de l’enjeu industriel autour de l’avenir du site.

Un scepticisme envers les responsables politiques

Devant le piquet de grève de Trith-Saint-Léger, les salariés sont sceptiques envers les responsables politiques en général et le gouvernement en particulier. Ils fustigent les belles paroles du gouvernement sur l’industrie verte et appellent à des actions concrètes. Certains, comme Fabien Roussel, aimeraient une intervention du gouvernement pour défendre les salariés. Une délégation de représentants syndicaux devait être reçue à Bercy le 11 mai.

Mots clés : industrie, grève, gauche française, nationalisation, gouvernement.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: