Diplomatie: une affaire de ‘jupons’ secoue l’ambassade du Cameroun à Paris voici les details

    0
    15

    En raison d’une procédure de paiement instituée par le percepteur de l’Ambassade qui se révèle défavorable à son amante, Alfred Ngui, ambassadeur du Cameroun en France laisse éclater sa colère et met sévèrement son collaborateur en garde.

    C’est sans doute dans tous ses états qu’Alfred Nguini a pressé sa plume en formulant cette lettre de mise en garde adressée à Christophe Ketchankeu, le percepteur de l’Ambassade du Cameroun en France. Il rappelle au percepteur, entre les lignes de cette missive rageuse, qu’en date du 3 avril il avait formulé une correspondance l’instruisant de payer au plus tard le 4 avril 2020 les salaires des recrutés locaux qui étaient dans l’attente. Le diplomate de 69 ans lui fait remarquer qu’il a choisi de « faire payer les salaires de tous les collaborateurs concernés en espèces à l’exception de ceux rattachés au cabinet du chef de mission [l’Ambassadeur, NDLR] qui devaient recevoir des chèques. Ils ont refusé de décharger ne disposant pas pour la plupart des comptes bancaires. », A écrit l’ambassadeur qui dit ne pas douter un seul instant que son collaborateur en était conscient.

    Il dit se désoler de l’insubordination de la caissière, déléguée par le percepteur, qui s’est formellement refusée d’agir selon ses instructions. Ce qui aurait motivé cette lettre qui a viré en de propos insultants « vous n’êtes qu’un premier secrétaire charge des Finances et rien d’autre. Pendant une trentaine d’années (quel triste record) vous avez laissé croire à qui voulait vous entendre que c’est vous qui faisiez la pluie et le beau temps… Prêts à ne donner satisfactions qu’à ceux qui étaient prêts à se compromettre. », Rappelle Alfred Nguini qui fait observer à son collaborateur que cette période est révolue avant de le prévenir « L’ambassadeur est l’unique patron de la mission diplomatique. Le seul disposant des pouvoirs lui permettant de parler au nom du chef de l’Etat…tout acte de défiance sera sanctionné sans autre forme de procès », a écrit le diplomate.

    Il nous revient de sources proches de l’intéressé que la vraie raison de cette colère débordante est ailleurs. L’ambassadeur agirait ainsi dans le seul but de protéger son amante. L’ambassadeur a bloqué le payement des salaires ordonnés par le percepteur de l’ambassade exclusivement en liquidité et non par chèque ou virement bancaire pour la simple raison que son amant de secrétaire n’a pas encore de compte bancaire, et donc ne pourra pas disposer de son salaire par ces temps de confinement en France. Au nom des plaisirs que lui procurent son amante de nationalité ivoirienne, Alfred Nguini est donc allé jusqu’à menacer ouvertement ses collaborateurs dans une correspondance adressée conjointement au secrétaire générale de la Présidence de la République, au Directeur du Cabinet civil de la Présidence, au Ministre des Relations extérieures et au ministre des Finances. Nommé à cette fonction le 29 mars 2020, Alfred Nguini éclabousse la bougie de sa première année à l’œuvre par une déshonorante affaire de mœurs.


    SOURCE: https://www.w24news.com/diplomatie-une-affaire-de-jupons-secoue-lambassade-du-cameroun-a-paris-voici-les-details/?remotepost=162780

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here