Fin du régime: Voici pourquoi l’ambassadeur des USA au Cameroun sur le banc des accusés

    4
    22

    Dans une lettre ouverte à l’ambassadeur des USA au Cameroun que nous vous proposons ci-dessous, Peter Henry Barlerin est accusé d’être responsable de la situation que vit actuellement le Cameroun.

    S.E. Peter Henry Barlerin, vous avez passé la totalité de votre mandat au Cameroun à pointer du doigt Paul Biya pour les torts dans le pays sans remarquer que les quatre autres doigts de vos mains étaient pointés vers vous.

    Contrairement à votre prédécesseur Michael Hosa, qui, grâce à son engagement intelligent, subtil et constructif, a fait en sorte que le régime de Biya fasse littéralement ses enchères dans presque tous les domaines, votre obsession maladroite et aveugle pour un changement de régime a plutôt mis les dignitaires camerounais dans un mode de survie, où toute entité fonctionne en prime.

    Votre haine personnelle pour M. Biya vous a aveuglé sur le fait qu’il est le moins personnellement affecté par les options politiques négatives que vous avez amené votre gouvernement à adopter dans le vain espoir de le faire quitter du pouvoir.

    Sous votre mandat, le terrorisme contre les Camerounais et en particulier ceux des régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest, a été commandité depuis le sol américain par des personnes comme ERIC TATAW, CHRIS ANU, SAKO IKOME, IVO TAPANG etc. sous votre silence complice même si leurs actions sont en violation flagrante du droit américain.

    Contrairement à l’ambassadeur britannique qui a demandé à son gouvernement d’inculper et d’emprisonner les auteurs de crimes similaires au Royaume-Uni, vous avez plutôt déjoué toutes les initiatives de votre prédécesseur pour amener ces criminels visqueux à se réfugier aux États-Unis.

    Bien que vous ayez été (peut-être naturellement) prompt à agir sur les affaires Ngarbuh et Wazizi, au point de faire circuler sur les réseaux sociaux un courrier privé vide de sens que vous avez écrit sur ce dernier cas (wazizi), vous avez été remarquablement silencieux sur l’assassinat vicieux du jeune maire de Mamfe et la boucherie sauvage des villageois qui assistaient à ses funérailles.

    Cela vient suit également le regard que vous avez tourné lorsque Mlle Ayafor a été brutalement assassinée par les terroristes séparatistes.

    En fait, dans votre quête aveugle, illégale et méchante pour saper le régime de Biya, vous n’avez pas remarqué les conséquences de votre action / inaction sur la vie des Camerounais.

    Alors que d’autres parties prenantes ont contribué aux efforts visant à mettre un terme à la crise dans le Nord-Ouest et Sud-Ouest, vous avez détraqué et essayé de déjouer toute initiative qui n’atteindrait pas rapidement votre objectif de changement de régime.

    Dans votre soif insatiable du sang de Biya, vous avez même aidé à élever des «monstres» politiques naïfs, stupides et tribaux comme Maurice Kamto.

    En fait, vous avez fait exclure le Cameroun des privilèges de l’AGOA, qui profitaient principalement aux petites entreprises exportant aux États-Unis et à leurs consommateurs qui s’y trouvent; CE N’ETAIT PAS M. BIYA !

    L’Amérique est connue pour soutenir les opprimés en prêchant par l’exemple.

    Votre décision de donner confort et protection à Eric Tataw, Chris Anu et Cie. qui ont financé et dirigé le massacre des Camerounais; les villes fantômes perpétrées et le boycott des écoles dans le Nord-Ouest et Sud-Ouest, est un joug pour votre carrière diplomatique qui est sur le point de se terminer négativement.

    CE N’EST PAS UN BON EXEMPLE !

    VOTRE INACTION FACE AU TERRORISME CONTRE LE CAMEROUN A PARTIR DU SOL AMERICAIN EST UNE HONTE !

    Tout cela n’est peut-être pas surprenant à la lumière de l’affaire George Floyd.

    Que Dieu vous pardonne pour tous vos manquements négatifs et vous aide à corriger les dommages que vous avez causés au peuple camerounais même après votre retraite.

    Puisse le karma ne pas vous suivre, vous et vos générations futures.

    Essayez de travailler pour que la vie des Noirs / Camerounais compte désormais, non pas par le bout des lèvres, mais par des gestes concrets même si votre ADN semble être allergique à cette initiative.

    M. BIYA S’EN IRA QUAND DIEU ET LE PEUPLE CAMEROUNAIS LE VOUDRONT ET DECIDERONT ! AUCUN AUTRE ! PAS MÊME VOUS !

    Asiah et au revoir S.E. Barlerin.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    4 COMMENTS

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here