Foire de Marseille, Journées du Patrimoine… Le Préfet devrait durcir le ton

0
7

Avant de remettre sa copie au Premier Ministre, le préfet de région, Christophe Mirmand, a consulté les élus locaux, mais également les parlementaires à l’occasion d’une conférence audio, au cours de laquelle il a dévoilé quelques-unes des mesures proposées à Jean Castex.

Des préconisations à moyen terme pour permettre de lutter contre la Covid-19, et qui devraient être adaptées en fonction de l’évolution de l’épidémie.

A Marseille, où la situation est particulièrement préoccupante, les événements de grande ampleur, prévus ce mois-ci, pourraient être reportés, voire tout bonnement annulés.

Même si l’objectif est de chercher l’équilibre entre les mesures sanitaires et les nécessités économiques, la Foire de Marseille, qui doit se tenir du 26 septembre au 7 octobre, devrait être annulée, comme nous le confirme la députée LREM Claire Pitollat, présente à l’occasion de cette réunion. « Je ne sais pas quelle sera la décision finale du préfet, mais il est vrai que dans ce contexte, il semble compliqué de la maintenir, même si, on le sait, cela créera un déficit pour les acteurs économiques », indique-t-elle.

Le 6 septembre, la Préfecture des Bouches-du-Rhône avait donné son feu vert, pour la tenue de cette manifestation au Parc Chanot, « selon un protocole exigeant et innovant ». 

C’était sans compter sur l’évolution de la situation sanitaire, qui pourrait ainsi contraindre les services de l’Etat à revoir leur position. Idem, pour les Journées européennes du patrimoine, ce week-end. Les fêtes des voisins ou fêtes étudiantes ne devraient pas non plus être d’actualité dans les prochaines semaines, principalement dans les communes où le taux de contamination est inférieur à 100 pour 100 000 habitants.

Les établissements qui accueillent le public devraient aussi limiter leur jauge à 1 000 personnes et devront au préalable obtenir l’autorisation de la préfecture des Bouches-du-Rhône.

Concernant la fermeture des bars, restaurants, cafés, commerces d’alimentation générale… Elle devrait être maintenues à 0h30. Toutefois, le non-respect des gestes barrières et la non-consommation assise, tout comme les soirées dansantes pourraient être sanctionnées d’une fermeture systématique de l’établissement.

D’autre part, la vente d’alcool et sa consommation sur la voie publique devraient être interdites après 20 heures.

Côté rassemblement, les assemblées générales pourraient se tenir dans le strict respect des gestes barrières, avec toutefois une distance d’un siège sur deux ou d’un mètre, avec le port du masque obligatoire. Le masque justement, déjà obligatoire partout à Marseille, devrait continuer à l’être dans la cité phocéenne, et suivant les communes.

Si la maire de Marseille préconise un accompagnement et de la prévention pour accompagner les Marseillais.es, la Ville de Marseille devra mobiliser ses policiers municipaux afin de faire appliquer la réglementation.

Il a été proposé à la présidente de la Métropole d’augmenter le nombre de bus et métro, afin de limiter l’affluence dans les rames et ainsi la promiscuité.

Concernant la sphère familiale ou les réunions conviviales, des recommandations avant tout, comme ne pas dépasser plus de 10 personnes, et faire appel à la vigilance et à la responsabilité de chacun.


SOURCE: https://www.w24news.com/news/foire-de-marseille-journees-du-patrimoine-le-prefet-devrait-durcir-le-ton/?remotepost=272449

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]