Football. À Guingamp, l’ombre grandissante de Jocelyn Gourvennec

0
9

Si le football se joue souvent sur le terrain, c’est bien en coulisses et en marge de la défaite face au Havre, samedi (3-1), que s’écrit actuellement l’avenir d’En Avant Guingamp.

Décidés à repartir de l’avant et donc à solder une partie du passé récent, les dirigeants du club breton souhaitent construire un projet viable à long terme en refondant les bases. Après le « putsch » mené par une majorité du conseil d’administration, lundi, à l’encontre de Bertrand Desplat, qui a provoqué sa démission et l’élection de Fredéric Legrand, son successeur, la révolution est toujours en marche.

Pour mener à bien cette entreprise, Jocelyn Gourvennec est pressenti dans un rôle de manager général. Il succéderait ainsi à Xavier Gravelaine, qui devrait être la deuxième victime de cette purge annoncée. 

Seul bémol, l’envie du technicien de 48 ans de continuer à entraîner et de ne pas circonscrire son rôle à celui de dirigeant, alors que le club a intronisé, il y a une dizaine de jours, Mecha Bazdarevic sur le banc. Néanmoins, et même s’il est absolument impossible de juger l’apport du Bosnien à l’aune d’une seule et unique rencontre, la défaite face au Havre, samedi, pourrait faciliter l’arrivée de Gourvennec.

Quitte à limoger un deuxième entraîneur en quinze jours et à en assumer les conséquences ? « J’ai conforté Mécha mercredi », a tempéré Frédéric Legrand, le nouveau PDG, avant de botter en touche un peu plus tard à la question de savoir si Gourvennec pourrait également entraîner : « Je ne peux pas vous le dire à l’instant T. Ce n’était pas à l’ordre du jour jusqu’à présent ». Pourtant, le Morbihannais semble toujours incarner la caution sportive et l’assurance-vie du projet.

Derrière ce renversement de table, l’ombre de Noël Le Graët est omniprésente. Le président de la Fédération française de football, qui a repris la main depuis le départ de son gendre, aurait déjeuné avec Gourvennec, samedi, et une nouvelle rencontre serait programmée, lundi, entre les deux hommes et Fred Legrand.L’ancien maire de Guingamp et président d’EAG, qui n’a jamais manqué d’oreilles au club même lorsqu’il est à Paris, est toujours resté très proche de l’entraîneur qu’il avait lancé en 2010 et une profonde estime réciproque continue de les lier.

En fin d’année 2018, pour succéder à Antoine Kombouaré et tenter d’éviter la descente en Ligue 2, le chef d’entreprises n’avait d’ailleurs pas hésité à décrocher son téléphone pour convaincre Gourvennec de revenir au port.Ce que ce dernier avait fait. Près de deux ans après,la réponse peut-elle être différente ? Quoi qu’il arrive, aucune officialisation ne devrait avoir lieu avant le nouveau conseil d’administration programmé lundi, sur les coups de 19 h.

« Passe dé ! », le rendez-vous des fondus de foot dans le Nord-Finistère est de retour tous les mardis ! Mael Moizant et Pierre-Yves Henry passent au crible l’actu du foot local, de la Ligue 1 aux divisions régionales en passant par le foot féminin, les équipes de jeunes et tout ce qui fait le sel…

« Passe dé ! », le rendez-vous des fondus de foot dans le Nord-Finistère est de retour tous les mardis ! Mael Moizant et Pierre-Yves Henry passent au crible l’actu du foot local, de la Ligue 1 aux divisions régionales en passant par le foot féminin, les équipes de jeunes et tout ce qui fait le sel…

« Passe dé ! » fait son retour pour une nouvelle saison ! Maël Moizant et Pierre-Yves Henry passent au crible l’actu du foot local, de la Ligue 1 aux divisions régionales en passant par le foot féminin, les équipes de jeunes et tout ce qui fait le sel du foot de terroir. Passe dé !, c’est LE…


SOURCE: https://www.w24news.com

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]