France: Découvrez comment extension du couvre-feu touchera 46 millions d’habitants

0
30

(Paris) Plus de deux Français sur trois devront rester chez eux dans la soirée de samedi, en raison de l’extension du couvre-feu nocturne à une grande partie du territoire afin de lutter contre la deuxième vague du coronavirus, a annoncé Le Premier ministre Jean Castex jeudi.

46 millions de Français seront désormais concernés par ce couvre-feu, imposé à partir de 21 heures. à 6 h

« Les semaines à venir seront dures et nos services hospitaliers seront tendus », a prévenu le chef du gouvernement, en attendant un novembre « éprouvant » et un nombre de décès qui « continueront d’augmenter ».

Jusqu’à présent, le couvre-feu a touché 20 millions de Français, notamment dans les grandes villes dont Paris et sa région.

Son extension entrera en vigueur à minuit dans la nuit de vendredi à samedi, pour une durée de six semaines.

Cela signifie notamment que les bars, restaurants et magasins des zones concernées devront fermer à 21 heures.

Après une première vague qui a tué plus de 30000 personnes au printemps, la France fait face à une deuxième vague d’épidémie de nouveau coronavirus depuis plusieurs semaines.

Au total, le pays déplore plus de 34 000 décès dus à la maladie, et 2 239 patients sont en réanimation ou en réanimation, le plus élevé depuis mai.

« Si nous ne réussissons pas collectivement à freiner l’épidémie, nous serons confrontés à une situation dramatique et nous devrons envisager des mesures beaucoup plus dures », a déclaré Jean Castex.

Au printemps, la France avait subi un confinement général de sa population pendant deux mois.

L’exécutif entend pouvoir appliquer des mesures pour restreindre les déplacements, les rassemblements ou l’ouverture d’établissements au moins jusqu’au 1er avril 2021, sur tout ou partie du territoire et en fonction de la situation épidémique, selon un projet de loi.

La France n’est pas le seul pays touché par cette résurgence de l’épidémie.

« Toute l’Europe est en feu », a déclaré jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran aux députés, citant la République tchèque, l’Angleterre, le Pays de Galles, l’Irlande et même l’Allemagne.


SOURCE: https://www.w24news.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

[comment-form]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]