Gironde : L214 demande la « fermeture immédiate » d’un abattoir public et attaque l’État

0

L214 demande la fermeture d’un abattoir de Gironde

L’association de défense des animaux L214 a réclamé la « fermeture d’urgence » d’un abattoir public de Gironde, contre lequel elle porte plainte pour « cruauté et sévices ». L214 a mis en ligne des images tournées dans cet établissement, montrant des pratiques en violation de la réglementation, telles que des coups d’aiguillon électrique dans l’anus et les yeux des animaux, des étourdissements ratés et des animaux suspendus et saignés encore conscients. La préfecture de Gironde a ordonné une inspection complète des lieux.

Des accusations de cruauté envers les animaux

L214 a déposé une plainte pour cruauté et sévices graves commis envers des animaux auprès du parquet de Bordeaux. Les images diffusées par l’association montrent des pratiques et des installations en violation grave de la réglementation. L’abattoir de Gironde est régulièrement contrôlé par des vétérinaires, mais des dysfonctionnements ont été relevés à plusieurs reprises. L214 demande également un recours en responsabilité contre l’État pour manquement à sa mission de contrôle de l’application de la réglementation.

Des précédents similaires

L’État a déjà été condamné à trois reprises cette année dans le cadre d’actions similaires intentées par L214 pour des abattoirs situés à Rodez, Briec et Faouët. Ces condamnations soulignent l’importance de renforcer les contrôles et de garantir le respect des normes de protection animale dans les abattoirs. L214 demande la fermeture immédiate de l’abattoir de Gironde et espère que cette affaire contribuera à sensibiliser le public sur les conditions de traitement des animaux dans ces établissements.

Mots clés : L214, abattoir, Gironde, cruauté animale, plainte, réglementation, contrôles, protection animale, condamnations, sensibilisation.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: