Guerre entre Béti Assomo et le Gal René Méka: Paul Biya en renfort ! voici les détails

    0
    45

    Il y a 10 jours, Paul Biya nommait par décret et par arrêté les officiers dans les forces de défense. Les missions militaires et les bureaux militaires (affectés auprès des organismes internationaux) du Cameroun à l’étranger ont été touchés.

    Cependant, à New York où se trouve un bureau militaire, Le colonel Mebande Bâte chef bureau militaire doit aller en retraite le 9 avril 2020. Or le redéploiement de Paul Biya est signé le 31 mars 2020. Soit 10 jours avant qu’il ne parte officiellement en retraite. Le poste n’a donc pas été remplacé.

    Or au même moment Le capitaine de Frégate Enguene a été nommé adjoint de l’attaché de défense à Washington. Certes Washington n’avait pas un adjoint. Mais compte tenu du fait que Enguene voulait aller à New York on lui a demandé d’attendre que Mebande aille en retraite et il sera détaché sur New York pour assurer l’intérim. Et c’est à partir de cet intérim qu’il devait être confirmé.

    Le Chef D’Etat-major de l’armée, René Claude Meka a été au courant de la manœuvre et a tenté s’y est opposé. Il a rencontré le ministre de La Défense Beti Assomo, pour comprendre le sens de ces manœuvres. Il reçut une réponse cinglante de son interlocuteur lui a fait savoir que ce n’est pas lui qui nomme les officiers mais c’est Paul Biya. Or le vieux Meka sait que Paul Biya l’a fait sur proposition de Beti Assomo.

    Cet épisode n’est qu’un banal événement dans la rivalité que se livre depuis 4 ans René Claude Meka et Beti Assomo. Le ministre de La Défense dit d’ailleurs que le vieux Meka est un “ insubordonné “. Dans l’armée cette situation exaspère. D’ailleurs de nombreux, nominations, avancements souhaités par René Claude Meka dans le cadre du Règlement de discipline Général ( RDG) ont été jeté à la poubelle au cabinet du ministre au profit des propositions de Beti Assomo. Certains officiers estimant que le vieux général ne comprend rien au travail politique de Beti Assomo dont le chef secrétariat militaire adjoint, le colonel Ngolo Ngomba est au passage accusé par une partie du corps des officiers de vendre les postes ( nous y reviendrons).

    La situation provoque un malaise profond et une guerre de clan. René Claude Meka a d’ailleurs poussé son hostilité vis à vis de son ministre en l’apostrophant publiquement dans les réunions où il a parfois violemment marqué son désaccord comme d’ailleurs la plupart des vieux généraux sont sur la ligne de front.

    Face à cette situation, plusieurs rapports sont remontés directement auprès de Paul Biya. Ce dernier qui multiplie depuis plusieurs mois des consultations dans l’optique d’un prochain gouvernement décide de coter le dossier entre son chef d’Etat-major et le ministre de La Défense au général du BIR.

    La semaine dernière, avant la visite de l’ambassadeur de France à Etoudi, Paul Biya reçoit le général du BIR qui lui dresse un compte chaotique de la situation. Il estime que ces conflits minent le fonctionnement de l’armée. Il argue que l’âge et l’inaptitude des anciens généraux constituent un frein pour le succès des opérations sur le terrain et le même le fonctionnement. Arguant que le renseignement militaire est d’ailleurs en panne.

    Le dossier est donc désormais sur la table de Paul Biya. Entre temps le colonel Mpaye, fils du général Mpaye, va en retraite l’année prochaine or son propre père qui l’a mis au à 83 ans est toujours. C’est le commandant des écoles et centres d’instruction interarmées (COMECIA).


    SOURCE: https://bit.ly/2VFi7Qj

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here