Guinée : Thierno Abdoul Bah de la Société Civile déconseille de prendre les cartes d’électeurs

0
24

Thierno Abdoul Bah, directeur exécutif du bureau national du parlement des jeunes leaders de la société civile et membre du FNDC

Dans un communiqué rendu public récemment, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a indiqué que les cartes d’électeurs en cours de distribution à travers le pays vont servir aux trois prochains scrutins : les législatives et le référendum (1er mars 2020) et la présidentielle (octobre 2020).

De nombreux acteurs dénoncent cette décision qui viole certaines dispositions du code électoral. C’est le cas de Thierno Abdoul Bah, directeur exécutif du bureau national du Parlement des Jeunes Leaders de la Société Civile et membre du FNDC. Dans un entretien accordé à un reporter de Guineematin.com ce vendredi, 14 février 2020, monsieur Bah dénonce une mesure qui torpillage l’esprit du Code Electoral en vigueur dans notre pays.

Thierno Abdoul Bah, acteur de la société civile, est très en colère contre l’institution en charge de l’organisation des élections en Guinée. Selon lui, il n’est écrit nulle part dans le code électoral que la carte d’électeur doit servir à trois scrutins. « Au vu du Code électoral en vigueur, la CENI a un peu torpillé l’esprit de ce code électoral, notamment en ses articles 36, 37 et suivant qui stipule que les électeurs qui n’ont pas retiré leurs cartes électeurs jusqu’à la fin d’une échéance électorale… Ce que la CENI peut faire, c’est de remonter l’information aux démembrements, qui à leur tour vont remonter l’information aux membres des CAERLE (Commissions Administratives d’Etablissement et de Révision des Listes Électorales) qui statueront sur la possibilité de délivrer de nouvelles cartes pour les électeurs ou de reconduire les mêmes cartes. Mais de toutes les façons, les citoyens ont le droit d’obtenir leurs cartes d’électeurs à chaque échéance électorale, conformément aux articles que je viens de citer », a-t-il indiqué.

Thierno Abdoul Bah, directeur exécutif du bureau national du parlement des jeunes leaders de la société civile

Selon Thierno Abdoul Bah, cette sortie de la CENI vise à inciter les citoyens à aller retirer leurs cartes d’électeurs alors que l’opposition boycotte les législatives et le référendum et compte empêcher leur tenue le 1er mars 2020. « C’est un piège qui se trouve dans ce communiqué de la CENI, en ce sens qu’ils veulent forcer les citoyens à aller retirer leurs cartes d’électeurs. Comme vous le savez, le gouvernement et la CENI sont dans une position inconfortable par rapport à leur perspective de participation des citoyens à ces élections. Puisqu’ils ne sont pas sûrs de la participation des citoyens à ces élections, qu’est-ce qu’ils veulent faire ? Ils sont en train de monter des choses de toutes pièces, en disant que les cartes d’électeurs peuvent même les aider à avoir des visas pour les Etats-Unis. Cela, pour les convaincre d’aller récupérer leurs cartes d’électeurs. La récupération de ces cartes, c’est pour quelles fins ? C’est pour manipuler les statistiques et pour pouvoir justifier des fausses statistiques sur le taux de participation à ces élections et le score qu’ils vont brandir au lendemain du référendum en disant que 58% ou 99% des électeurs ont voté pour le OUI… »

Devant cet état de fait, le directeur exécutif du bureau national du Parlement des Jeunes Leaders de la Société Civile invite les citoyens guinéens à s’abstenir de prendre les cartes. « Donc, c’est pour ces raisons qu’ils veulent que les gens aillent récupérer les cartes. Moi, je demande aux gens de ne pas aller récupérer ces cartes d’électeurs. Les citoyens doivent rester solidaires derrière la décision du FNDC qui demande un boycott de ces élections », a martelé Thierno Abdoul Bah.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18



SOURCE : https://www.w24news.com/guinee-thierno-abdoul-bah-de-la-societe-civile-deconseille-de-prendre-les-cartes-delecteurs-3/?remotepost=54511

[maxbutton id= »1″]



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here