« La fin d’Israël » : Le chef du Hezbollah menace d’une « grande guerre » contre Israël sur « tous les fronts »

    0
    1

    Commémorant 20 ans depuis le retrait d’Israël du Liban, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a averti Israël d’une « grande guerre qui ouvrira tous les fronts en même temps », disant que ce serait « la fin d’Israël » . Dans le même temps, le leader du Hezbollah a souligné qu ‘ »il n’y a aucune indication qu’Israël a l’intention de déclencher une guerre contre le Liban ».

    Ces déclarations ont été faites mardi soir lors d’une interview avec la station de radio Al-Nur , qui a été diffusée sur la chaîne de télévision Al-Manar liée au Hezbollah.

    Nasrallah a averti que toute frappe aérienne israélienne contre le Liban « ne resterait pas sans réponse » , ajoutant que ce groupe terroriste a « des capacités militaires qui n’existaient pas avant 2006″ et répondra si un terroriste du Hezbollah est tué n’importe où.

    Se référant à la frappe aérienne contre un véhicule du Hezbollah à la frontière syro-libanaise il y a quelques semaines, Nasrallah a souligné qu’Israël ne s’était pas trompé dans cette attaque et n’essayait pas de tuer les terroristes dans ce véhicule, car il savait ce que le Hezbollah dirait s’il s’agissait de tuer des terroristes.

    Citant peut – être une série de frappes aériennes au cours des dernières années contre des cibles iraniennes et syriennes et les cibles du Hezbollah attribués à Israël, Nasrallah a dit que tandis que les dirigeants syriens estiment qu’il est pas dans leur intérêt de faire glisser le pays dans la guerre avec Israël,  » la patience et la résistance des dirigeants syriens à l’agression israélienne ont leurs limites.  »

    Nasrallah a également mentionné l’attaque de drones dans la banlieue de Beyrouth l’année dernière, imputée à Israël, affirmant que l’opération n’a pas été répétée depuis et avertissant que les avions israéliens dans l’espace aérien libanais seraient abattus.

    Les médias locaux font un rapport hebdomadaire, sinon quotidien, sur la découverte d’avions israéliens dans l’espace aérien libanais. Plusieurs quadrants ont été abattus près de la frontière, mais des avions plus gros sont entrés dans l’espace aérien libanais en bon état, alléguant que des avions israéliens dans l’espace aérien libanais avaient lancé des frappes aériennes contre la Syrie.

    Le Hezbollah et Israël sont capables de déclencher un conflit, a déclaré Nasrallah , mais l’équilibre des pouvoirs créé par les groupes terroristes dans la bande de Gaza et au Liban tient compte d’un certain nombre de calculs qui permettent actuellement d’éviter le conflit.

    « L’ennemi israélien ne nous a pas frappés en premier et a soutenu les groupes armés syriens, pas l’opposition dans son ensemble », estimant que « la participation d’Israël au combat entre les guerres syriennes était une victoire pour l’axe de résistance, et que c’est ce qui a poussé les Israéliens à recourir aux frappes aériennes. »

    Nasrallah a rejeté les appels au Hezbollah à rendre ses armes , demandant à ceux qui ont demandé cette mesure d’envisager « un état de dissuasion, un dissuasif qui est le défenseur du Liban » et demandant à quiconque a une meilleure façon de faire cette affirmation. Le Secrétaire général a déclaré que « le niveau de soutien à l’élection de résistance parmi le peuple palestinien est plus élevé que jamais ».

    Cependant, Nasrallah a reconnu qu’au Liban «il n’y a jamais eu d’unité nationale autour de la résistance, comme pour dire qu’à un moment donné, elle avait un large public, qu’elle a perdu. Même en 2000, la situation intérieure n’était pas meilleure qu’aujourd’hui.  » Le secrétaire général a ajouté que certains Libanais pensaient que le Hezbollah était lié à la Syrie et à l’Iran et n’était pas un groupe libanais.

    Nasrallah a insisté sur le fait que le Hezbollah n’essayait pas de forcer la FINUL à quitter le Liban, mais s’est demandé pourquoi Israël n’avait pas maintenu de forces de la FINUL de son côté de la Ligne bleue.

    Le Premier ministre Hassan Diab , le ministre de la Défense et la vice-première ministre Zeina Akar et le général Joseph Aoun, commandant des Forces armées libanaises, devraient se rendre au siège de la FINUL à Naqoura, alors que les tensions montent partout de la frontière avec Israël, selon l’agence de presse nationale libanaise.

    La Force conjointe libanaise et la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) ont achevé la semaine dernière leur enquête sur le meurtre d’un civil syrien par des soldats des FDI après leur entrée sur le territoire israélien dans la région. du mont Dov. L’Agence nationale libanaise de presse indique qu’une enquête sur les armes légères sera présentée à la prochaine réunion tripartite, présidée par la FINUL.

    Nasrallah a également abordé des questions internes, soulignant que la corruption doit être traitée par le pouvoir judiciaire et avertissant de la nécessité de remédier aux différences sectaires dans le pays.

    ❤️ Depuis 10 ans, Infos-Israel. News vous apporte une actualité d’Israël quotidienne avec plus de trois millions de vues chaque mois. Nous essayons de développer sans cesse nos activités par l’ouverture d’autres sites personnalisés comme Rak Be Israel, CQVC, Israel Chrono, SOS Netivot car notre équipe chevronnée travaille avec le coeur ! Nous ne pouvons pas le faire sans le soutien financier de personnes comme vous. Soutenez nous ! ❤️

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Les cookies nécessaires sont absolument essentiels au bon fonctionnement du site Web. Cette catégorie comprend uniquement les cookies qui garantissent les fonctionnalités de base et les fonctions de sécurité du site Web. Ces cookies ne stockent aucune information personnelle.

    Tous les cookies qui peuvent ne pas être particulièrement nécessaires au fonctionnement du site Web et qui sont utilisés spécifiquement pour collecter des données personnelles des utilisateurs via des analyses, des publicités et d’autres contenus intégrés sont appelés cookies non nécessaires. Il est obligatoire d’obtenir le consentement de l’utilisateur avant d’exécuter ces cookies sur votre site Web.

    Source: https://infos-israel.news/la-fin-disrael-le-chef-du-hezbollah-menace-dune-grande-guerre-contre-israel-sur-tous-les-fronts/

    Lebanon, Hezbollah, Hassan Nasrallah, United Nations Interim Force in Lebanon, Israel, Hassan Diab

    World news – FR – « La fin d’Israël » : Le chef du Hezbollah menace d’une « grande guerre » contre Israël sur « tous les fronts »

    Abonnez-vous gratuitement et soyez le premier à liker et à partager:

    Je m’abonne gratuitement pour rester informé!!!

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    Laisser un commentaire

    Téléchargez notre application Android



    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here