Le FNDC appelle à la démission des ministres du gouvernement

0
4

Ce jeudi 27 février 2020 marque le début de la mise en œuvre du plan annoncé par le FNDC visant à œuvrer pour le départ du pouvoir de M. Alpha Condé.

Ce plan qui allie stratégies et actions de terrain est en train de se dérouler sur le terrain suivant les orientations données par les leaders du FNDC à ses structures opérationnelles de Conakry, de l’intérieur du pays et de l’étranger.

Pour la journée d’aujourd’hui, on dénote des villes totalement paralysées, une farouche résistance des citoyens dans les communes de Conakry et dans certaines villes de l’intérieur du pays dont entre autres : Labé, Pita, Mamou, Mali, Dalaba, Lélouma, N’zérékoré, Kindia, Boké, Boffa, Coyah, Dubreka, Sangarédi, Kamsar et Fria.

De vigoureux affrontements ont eu lieu dans les quartiers comme Wanindara, au même moment où les femmes de Dixinn battaient le pavé pour réclamer le départ du pouvoir de M. Alpha qui n’est plus reconnu comme Président de la République par la plupart des guinéens.

Face au coup d’État constitutionnel du 1er mars, l’ampleur de l’hostilité des citoyens dans les différentes préfectures du pays est telle qu’il n’est pas envisageable que se tiennent les élections en Guinée.

Ce type d’actions visant à empêcher le troisième mandat est en train de s’étendre sur plusieurs circonscriptions électorales avant d’atteindre son épilogue le jour du vote et ce, malgré le dispositif de répression mis en place par les forces du mal pour intimider la frange consciente du Peuple de Guinée.

Malheureusement, les services de répression ne se limitaient pas seulement à l’intimidation. Elles ont encore fait de nombreuses victimes parmi lesquelles des blessés graves dont un par balle et plusieurs arrestations notamment à Conakry et à Labé.

Le FNDC rassure le peuple de Guinée que la victoire finale est très proche et appelle les populations à se tenir prêtes à s’engager héroïquement dans les ultimes actions pour leur libération définitive qui interviendra très bientôt.

Nous appelons les membres du gouvernement à un sursaut patriotique pour quitter leurs fonctions pendant qu’il est encore temps et rejoindre leur peuple dans son combat contre l’imposture. Ils auraient ainsi opéré un choix raisonnable entre l’avenir et le passé avec un homme qui s’accroche à un pouvoir illégitime.

À la veille de ce changement inéluctable à la tête de notre pays, il revient à chaque corps de métiers : l’armée, la police, la gendarmerie, l’administration publique et ses hauts cadres de se ranger du côté du Peuple.

Le FNDC exhorte tous les patriotes guinéens à poursuivre les actions de résistance demain vendredi 28 février.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons !

Conakry, le 27 février 2020


SOURCE : https://www.w24news.com/le-fndc-appelle-a-la-demission-des-ministres-du-gouvernement/?remotepost=78596



Les plus lus en ce moment

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de