Le retour des « gilets jaunes » : des interpellations à Paris, des rassemblements annoncés partout en France

0
8

Plusieurs groupes de « gilets jaunes » ont lancé des appels à manifester samedi partout en France. C’est un retour pour ce mouvement de contestations et revendications multiples. Des rassemblements sont annoncés à Paris, Toulouse, Avignon, Nancy, Brest, Lyon, Poitiers, Rennes, Nîmes ou Grenoble.

Plus de deux ans après sa naissance, le mouvement de contestation des « gilets jaunes », anti-élites et qui lutte pour davantage de justice fiscale et sociale, cherche son second et annonce de nouvelles manifestations partout en France samedi 12 septembre. Ces cortèges se dérouleront dans un contexte particulier, avec le coronavirus, les gestes barrières et des interdictions de manifester ici ou là.

Les forces de l’ordre ont procédé à 81 interpellations, 17 gardes à vue et 17 verbalisations à 11 heures à Paris, alors que des appels à des rassemblements de « gilets jaunes » ont été lancés, annonce la préfecture de police de Paris. « Ce sont majoritairement des interpellations suite à des contrôles en amont, des individus contrôlés et porteurs d’armes par destination », comme « tournevis, piolet, pince coupante, cagoule, couteaux, arc » précise la préfecture. Deux des quatre manifestations de « gilets jaunes » dans la capitale ont été interdites aujourd’hui, notamment dans le secteur des Champs-Elysées

🚨#CitoyensEnColère#12Septembre🚨🔘RDV 1 : Champs-Élysées – 9hhttps://t.co/uS8ArM3rgphttps://t.co/HSDSVEgC6x🔘RDV 2 : Pl. Saint-Pierre – 13h🔘RDV 3 : Pl. de la Bourse – 10hhttps://t.co/cT2XPxzfw7🔘RDV 4: Pl. Wagram – 10hhttps://t.co/UShUFjQIf6#GiletsJaunes#Parispic.twitter.com/S8EPCls9zK

Didier Lallemente, préfet de police de Paris, a averti samedi matin d’une rencontre avec la presse, à l’occasion de la mobilisation de rentrée des « gilets jaunes » à Paris, qu' »il ne pouvait y avoir de destructions, de chaos sur les Champs-Elysées », où deux manifestations ont été interdites. « Il y a un souci de sérénité sur cette avenue qui est une vitrine de notre pays. Donc j’ai interdit ces manifestations », a déclaré le préfet présent sur la place de l’Etoile. 2300 personnes ont indiqué qu’elles entendaient participer au rassemblement sur les Champs-Elysées, et 7000 se sont montrées intéressées, selon la page Facebook de l’événement.

« Il ne peut pas y avoir de destructions, de chaos sur les Champs-Élysées » – Didier Lallement, préfet de police de Paris

De source policière, 4000 à 5000 manifestants sont attendus à Paris, dont 1000 personnes potentiellement violentes. Deux autres cortèges, déclarés, ont en revanche été autorisés à défiler : l’un au départ de la place de la Bourse, au centre de la capitale, l’autre au départ de la place Wagram, à l’ouest.  « J’entends parler de dictature, mais je note qu’il y a des possibilités de manifestations (…) à condition qu’elles se passent pacifiquement, qu’il n’y ait pas de destructions », a souligné Didier Lallement, appelant également au « respect des gestes barrières ».

Didier Lallement, préfet de police de Paris, a confirmé l’assistance, dès ce samedi, d’un « superviseur » pour chaque porteur de LBD afin d’aider « à la maîtrise et au bon usage » de cette arme, et le retrait des anciennes grenades à main de désencerclement (GMD) remplacées par un nouveau modèle, réputé moins dangereux, conformément aux annonces du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin vendredi.

« Nous réclamons un mieux-vivre, une justice fiscale et justice sociale, une démocratie directe et participative » – Jérôme Ridrigues, manifestants « gilet jaune » à Paris

Gilets jaunes: « le mot d’ordre est de se recentrer sur les revendications historiques », selon Jérôme Rodrigues pic.twitter.com/0YgE6oZknY

Samedi matin à Paris, Jean-Marie Bigard s’est rendu sur un rassemblement pour venir à la rencontre des « gilets jaunes », comme il l’avait indiqué sur les réseaux sociaux. L’humoriste a réaffirmé son soutien au mouvement tout en de désolidarisant de propos du « gilet jaune » Jérôme Ridrigues.

💬 « Peut-être que les gilets jaunes ont pensé que je les lâchais, ce qui est faux »Jean-Marie Bigard insulté par des gilets jaunes pour s’être désolidarisé de propos de Jérôme Rodrigues, qui comparait des policiers aux « nazis » ⤵ pic.twitter.com/So6notEvWV

Outre Paris, des cortèges sont annoncés partout en France à Avignon, Nancy, Brest, Lyon, Poitiers, Antibes, Nîmes, Grenoble ou Rennes. Cependant certains ont été interdits à Montpellier, à Toulouse ou à Dijon.

Retour des gilets jaunes en manifestation à #Grenoble200 personnes se sont élancées de la gare. pic.twitter.com/evPx7Mq16e

Klaxons et banderoles au rond point Delta de #Nîmes : les gilets jaunes sont de retour avec une quarantaine de manifestants pic.twitter.com/WvvyCjVyUU

Les #GiletsJaunes sont de retour sur le rond-point de Provence à #Antibes. Il y a une vingtaine de manifestants. #AlpesMaritimespic.twitter.com/w6WJk4Lfno

Les « gilets jaunes » font leur rentrée en Isère, près de 300 personnes dans le centre ville de Grenoble


SOURCE: https://www.w24news.com

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]