Ligue 1 : Neymar dénonce le racisme d’Alvaro Gonzalez et demande à la Ligue de football d’agir

0
9

Des députés et experts européens appellent « l’Union européenne à revoir sa “politique d’une seule Chine” et à soutenir Taïwan »

« En pleine épidémie, le gouvernement à la merci des pressions des scientifiques et de l’opinion publique »

Eric Reinhardt : « Je me suis servi de mon école de commerce comme d’un cheval de Troie »

L’attaquant brésilien du PSG a dénoncé les propos tenus par le défenseur espagnol de l’Olympique de Marseille lors du « clasico » électrique qui s’est soldé par cinq expulsions, dimanche soir.

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 11h23, mis à jour à 13h35

« Il y a les images de la télévision, les choses seront jugées. » Sur la chaîne Téléfoot, le directeur sportif du PSG, Leonardo, a appelé à la raison, dans la soirée de dimanche 13 septembre, après l’altercation entre son attaquant Neymar et le défenseur de l’Olympique de Marseille Alvaro Gonzalez. Au cours d’un clasico électrique – qui s’est soldé par cinq exclusions –, le Brésilien a été puni d’un carton rouge pour une claque sur la nuque de son adversaire.

Lors de la rencontre perdue par son équipe (0-1), le joueur francilien s’est insurgé, à plusieurs reprises contre le « racisme » de l’Espagnol. Des images isolées par Téléfoot montrent Neymar se plaignant peu après la demi-heure de jeu auprès du corp arbitral : « racismo, no », a-t-il lancé, en pointant du doigt Alvaro Gonzalez, chargé de le marquer. « Regardez le racisme. C’est pour ça que je l’ai frappé », a d’ailleurs justifié Neymar en quittant la pelouse après son expulsion.

« Mon seul regret, c’est de ne pas avoir frappé ce connard au visage », a-t-il ajouté, une heure après la rencontre, sur Twitter. Avant, de dévoiler les propos qu’il reproche à l’Espagnol :

« Pour la VAR, c’est facile d’attraper “mon agression”. Maintenant, je veux qu’on cherche l’image du raciste qui m’a traité de “SINGE FILS DE PUTE” [fils de pute de singe]. C’est ce que je veux voir. »

VAR pegar a minha “agressão” é mole … agora eu quero ver pegar a imagem do racista me chamando de “MONO HIJO DE P… https://t.co/RkudXYkwPk

Neymar « m’a dit que c’était une insulte raciste, mais je n’ai pas entendu sur le terrain », a fait valoir de son côté l’entraîneur du PSG, l’Allemand Thomas Tuchel, en conférence de presse. Son homologue marseillais, le Portugais André Villas-Boas, lui, a joué la prudence : « Neymar était un peu énervé, j’espère qu’on n’a rien à voir. J’espère que ça ne va pas mettre du noir sur notre victoire. Il n’y a pas de place pour le racisme dans le foot (…)J’espère que ce n’était pas le cas. »

« Il n’y a aucune place pour le racisme. Une carrière propre avec beaucoup de coéquipiers et d’amis au quotidien. Parfois il faut apprendre à perdre et l’assumer sur le terrain. Incroyables trois points », a réagi Gonzalez sur Twitter, cliché à l’appui.

No existe lugar para el racismo. Carrera limpia y con muchos compañeros y amigos en el día a día. A veces hay que a… https://t.co/Np5ylR0fbV

Réponse directe de Neymar : « Tu n’es pas homme à assumer ton erreur, perdre fait partie du sport. Mais insulter et ramener le racisme dans nos vies non, je ne suis pas d’accord. JE NE TE RESPECTE PAS ! TU N’AS PAS DE CARACTÈRE ! Assume ce que tu dis mon vieux… sois UN HOMME, MEC ! RACISTE. »

L’attaquant brésilien a exhorté la Ligue professionnelle de football (LFP) à agir et à visionner les images afin de sanctionner, le cas échéant, le défenseur marseillais. Si les faits étaient avérés, le joueur marseillais risque jusqu’à dix matchs de suspension en vertu du règlement de la Fédération française de football (FFF).

« Choquée » et « indignée ». C’est en ces termes que la ministre déléguée aux sports, Roxana Maracineanu, a décrit sa réaction, lundi 14 septembre, après la diffusion, la veille sur les réseaux sociaux, de clichés de banderoles injurieuses déployées à Paris en marge du clasico de Ligue 1 entre le Paris-SG et l’Olympique de Marseille.

Ces dernières, déployées devant le Parc des Princes et sur le pont de Bir-Hakeim aux abords de la tour Eiffel, avaient été partagées sur Twitter par le Collectif Ultras Paris (CUP), le principal groupe de fans du club de la capitale. L’une d’elles, sur laquelle on pouvait lire « PSG-OM : 9 ans de sodomie en bande organisée », s’est attiré des accusations d’homophobie. Tandis que l’autre s’en prenait au joueur marseillais Dimitri Payet et à sa femme.

« L’impunité face à l’homophobie dans le football ne fait que la nourrir. Le 17 mars 2019, il y a eu les injures homophobes lors d’un PSG-OM en présence de la ministre », a dénoncé auprès de l’Agence France-Presse Julien Pontes, le porte-parole du collectif Rouge direct.

« On va certainement porter plainte (…) comme on le fait à chaque fois. On est les seuls à le faire. Pourquoi la Mairie de Paris ne le fait pas ? Le PSG, l’OM, les instances du football devraient réagir. »

Le CUP avait tweeté dans la soirée deux nouvelles photos de banderoles s’en prenant à l’OM avec des insultes à caractère sexuel, déployées devant le Parc des Princes et le Moulin-Rouge.

« Ce qui s’est passé à l’extérieur a été aussi de nature, j’ai l’impression, à chauffer les esprits sur les terrains, on l’a vu hier avec une distribution de cartons qu’on n’a jamais vue dans un tel match », a déploré la ministre Roxana Maracineanu. Elle en a appelé à « la responsabilité » des joueurs, des entraîneurs, des clubs et des instances.

Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

En cliquant sur « Continuer à lire ici » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.



SOURCE: https://www.w24news.com/news/ligue-1-neymar-denonce-le-racisme-dalvaro-gonzalez-et-demande-a-la-ligue-de-football-dagir/?remotepost=273267

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]