Ligue 1 – Saint-Etienne démarre bien, Monaco s’en sort, Nantes et Bordeaux se réveillent

    0
    25

    Romain Hamouma, auteur d’un doublé lors de Saint-Etienne – Lorient dans le cadre de la 2e journée de Ligue 1, le 30 août 2020

    Les Verts ont réussi leur rentrée et ils le doivent en grande partie à un homme : Romain Hamouma. L’attaquant stéphanois a porté les siens avec un doublé (19e, 51e), dont un premier but superbe – un missile du pied gauche envoyé dans la lucarne opposée. Plutôt convaincants, et surtout plus réalistes que des Lorientais encore joueurs, les hommes de Claude Puel ont géré leurs temps faibles et rentabilisé leurs temps forts.

    Romain Hamouma fête son but lors de Saint-Etienne – Lorient, le 30 août 2020 en Ligue 1

    Monaco s’en est bien sorti. Les Monégasques s’étaient arrachés pour décrocher un point face à Reims la semaine dernière ? Ils ont été agressifs d’entrée sur la pelouse de Metz. Souvent un peu trop. Au bout d’une rencontre assez fermée, les hommes de Niko Kovac ont écopé de cinq cartons jaunes et Youssouf Fofana a été expulsé dès l’entame de la seconde période. Ils ont tout de même trouvé la faille lors du premier acte, par Benoit Badiashile – déjà buteur lors de la 1re journée – sur coup de pied arrêté (22e). Mise sous pression en fin de partie, l’ASM a résisté, non sans mal.

    Nantes a pu capitaliser sur son bon début de match face à Nîmes pour décrocher une victoire lors de sa première sortie à domicile (2-1). Mais les Canaris se sont compliqué la tâche malgré le break rapidement acquis grâce aux buts d’Andrei Girotto, de la tête sur un corner (1-0, 11e) et d’Imran Louza sur penalty (2-0, 27e). lls se sont d’abord retrouvés à dix après l’expulsion du même Louza (49e) qui a précédé la réduction du score nîmoise grâce à une très belle frappe de Zinedine Ferhat (2-1, 57e). Puis à neuf en fin de match après le carton rouge reçu par Fabio (87e). Mais les hommes de Christian Gourcuff ont su éviter le retour des Crocos pour prendre trois points mérités.

    Bordeaux a mis Angers à terre en seulement trois minutes. Les Girondins ont profité de l’apathie angevine de la première période pour prendre un break d’avance définitif et s’imposer à Raymond-Kopa. Josh Maja a planté la première banderille en exploitant une remise de Laurent Koscielny sur un corner (0-1, 25e). Et quasiment dans la foulée, Toma Basic a profité d’une erreur de relance du SCO pour venir ajuster Paul Bernardoni (0-2, 28e). Malgré un léger réveil en seconde période, Angers n’a jamais vraiment menacé Bordeaux même si les Girondins ont été sauvés par leur poteau sur un tir de Sada Thioub.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here