Lorient – Des handballeurs à l’isolement après le test positif d’un arbitre à Hennebont

    0
    19

    Sur le papier, le protocole sanitaire que s’était imposé cet ancien arbitre professionnel en réalisant un test de dépistage du covid-19 avait de quoi rassurer les joueurs et les équipes dirigeantes des trois clubs de handball de Lanester, Hennebont et Cesson-Sévigné. Ce rendez-vous d’avant-saison devait servir de rodage aux effectifs évoluant en Nationale 1 et 2. Problème, testé trois jours avant le tournoi, l’arbitre n’a pas attendu de connaître le résultat pour honorer sa convocation à Hennebont. Un contretemps d’autant plus fâcheux qu’il a appris au terme du tournoi, en fin d’après-midi, que son test était positif.

    L’arbitre, qui ne présentait aucun symptôme sur le terrain, en a immédiatement informé les organisateurs. « On a été surpris, bien sûr mais il a fallu réagir rapidement », témoigne Maxime Le Pallec, le président du Hennebont Lochrist Handball. Le club a aussitôt invité tous les joueurs et les équipes techniques à observer une période d’isolement dans l’attente de la réalisation de tests. Soit près de 35 personnes. « C’est une mesure de protection. Je leur ai demandé d’appeler leur médecin traitant pour qu’ils soient tous en mesure de respecter le protocole sanitaire en cours ». Des tests seront réalisés dès ce mardi 25 août.

    « Toute activité au club a été gelée jusqu’au jeudi 27 août », précise le président qui a posé pour principe que « tout retour à l’entraînement sera conditionné à la présentation d’un test négatif ». Selon le président, l’arbitre devait à nouveau se faire dépister ce lundi 24 août. « Aucun cas positif n’aurait été déclaré dans son entourage proche ».

    Au Lanester-Handball, même si ce n’est pas la douche froide, le président Philippe Le Masson reconnaît que « cet épisode risque de chambouler le début de saison et surtout de se répéter ». Le club de Nationale 1, qui possède cinq joueurs professionnels dans son effectif, a suivi la même procédure que ses voisins hennebontais en faisant réaliser des tests dès ce lundi 24 août. Dans l’attente des résultats, le président s’interroge néanmoins sur les semaines à venir : « Devra-t-on conduire toute une série de tests sur nos joueurs après chaque rencontre ? C’est peut-être la solution », met en débat le dirigeant qui entend se rapprocher sur Groupe Hospitalier de Bretagne Sud (GHBS) pour savoir « comment et à quel coût mettre en place un tel dispositif ».

    Dernier point, et pas des moindres, près d’une centaine de personnes ont assisté aux rencontres samedi dans la salle de Kerlano à Hennebont. La question de la présence du public dans les salles de sport ne manquera pas, à nouveau, d’être posée.

    « Passe dé ! » fait son retour pour les mordus de foot nord-finistérien ! Maël Moizant et Pierre-Yves Henry passent au crible l’actu du foot local, de la Ligue 1 aux divisions régionales en passant par le foot féminin, les équipes de jeunes et tout ce qui fait le sel du foot de terroir. Passe dé !,…

    Comment les pêcheurs bretons ont-ils fait face à la crise du coronavirus ? Pendant plusieurs semaines, un groupe d’étudiants en journalisme de l’IUT de Lannion a travaillé sur le sujet, de Perros-Guirec au Guilvinec en passant par Lorient et Audierne. Patrons-pêcheurs et armateurs leur ont confié…

    200 salariés et élus locaux mobilisés pour Hop! Morlaix, manifestation à Nokia Lannion ce samedi, un homme en garde à vue pour l’incendie de Plancoët (22), l’ancien groupe Doux demande une annulation de sa dette et le festival Astropolis sur vos écrans ce week-end : en deux minutes



    SOURCE: https://www.w24news.com

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]