L’ouragan Laura vient de toucher terre. La Louisiane et le Texas sont en alerte maximale

    0
    18

    L’ouragan Laura a touché terre ce jeudi, en Louisiane, aux États-Unis. Les Américains redoutent d’affronter l’une des pires tempêtes de leur histoire, 15 ans après Katrina.

    [EN VIDÉO] Ouragans dans l’Atlantique : une saison record en 2020 ?  Avant même que la saison 2020 des ouragans commence officiellement dans l’Atlantique, les experts l’avaient déjà prévue particulièrement active. Deux mois — et déjà neuf tempêtes nommées — plus tard, ils estiment qu’elle sera « extrêmement active ». 

    L’ouragan Laura, considéré par les météorologues comme « extrêmement dangereux », puisqu’il s’approche de la catégorie 5 [màj 12 h, heure de Paris, l’ouragan a été rétrogradé en catégorie 2], la plus haute sur l’échelle d’intensité, a touché terre près de la ville de Cameron en Louisiane, a annoncé le NHC (National Hurricane Center) vers 1 h locale, soit 6 h GMT. Charriant des vents soufflant jusqu’à 240 km/h, c’est une « onde de tempête catastrophique », avec des « vents extrêmes », et qui peut provoquer une montée des eaux « mortelle » et potentiellement « catastrophique », a-t-il alerté.

    #Laura is now a category 2 hurricane w/ 110 mph sustained winds#Laura made landfall near Cameron, LA overnight w/ 150 mph winds & an incredibly strong central pressure of 938 mbJust shy of category 5 status, #Laura is the strongest storm to hit SW Lousiana #lawx#kolr10wxpic.twitter.com/l8OJBL8knM

    Quinze ans après Katrina, ouragan de catégorie 5 qui avait ravagé la ville de La Nouvelle-Orléans, Laura pourrait s’inscrire parmi les 13 tempêtes les plus fortes ayant frappé les États-Unis, selon les météorologues. Le Centre national des ouragans estime toutefois que le système devrait s’affaiblir rapidement en entrant dans les terres. La Louisiane et le Texas sont placés en alerte maximale.

    « L’ouragan Laura est très dangereux et s’intensifie rapidement. Écoutez les responsables locaux. Nous sommes avec vous ! », a tweeté le président des États-Unis, Donald Trump.

    La Garde nationale a annoncé qu’elle avait mobilisé plus d’un millier de membres au Texas pour aider à répondre aux besoins, dont 20 avions et plus de 15 équipes chargées d’organiser des abris.

    Cameron se trouve à quelque 300 kilomètres à l’ouest de La Nouvelle-Orléans, mais très proche de la ville de Lake Charles, en Louisiane, connue pour ses grands centres de raffinage de pétrole. Ses habitants ont embarqué à bord d’autocars après avoir reçu un ordre d’évacuation obligatoire en raison du risque d’inondations.

    TROPICAL UPDATE: At 1:50 pm EDT today, @NOAA’s #GOES16 is zoomed in on the swirling eye of #Hurricane#Laura, whose winds are now 140 mph, making it a Cat-4 hurricane. @NHC_Atlantic says the storm will cause an « unsurvivable storm surge » in places. https://t.co/VTAp4gGkHspic.twitter.com/dgBQcuvjJb

    « On pensait essayer de surmonter (la tempête) à la maison, mais on a entendu que ça allait être trop puissant », a indiqué à l’AFP Jimmy Ray, chargé de plusieurs sacs sur les épaules.

    Parmi les villes potentiellement sur le passage de l’ouragan et placées sous ordre d’évacuation obligatoire se trouvaient Beaumont et Port Arthur, au Texas, qui ont déjà subi de lourds dommages à cause de l’ouragan Harvey il y a trois ans.

    « Vous n’avez que quelques heures pour vous préparer et évacuer », a prévenu mercredi sur Twitter le gouverneur de Louisiane John Bel Edwards. Son État reste traumatisé par Katrina, un ouragan de catégorie 5, la plus élevée, qui avait inondé 80 % de la ville de La Nouvelle-Orléans et fait un millier de morts, il y a 15 ans presque jour pour jour. Dans le vieux carré français, le centre historique de La Nouvelle-Orléans vidé de ses touristes, des sacs de sable étaient empilés devant les pas-de-porte, et les fenêtres des bâtiments d’architecture coloniale étaient protégées par des panneaux de contreplaqué. Ceux qui ont survécu à Katrina se souviennent qu’« on ne peut pas savoir » à quoi s’attendre, prévient Sonya McCuller, habitante de la ville.

    OVER THE GULF OF MEXICO – Inside the eye of CAT3 Hurricane #Laura during Aug. 26, 2020 morning mission aboard @NOAA WP-3D Orion #NOAA42 « Kermit. » Credit: Nick Underwood, NOAA. Follow @NHC_Atlantic for latest forecast and advisories. #FlyNOAApic.twitter.com/IsgDcegmAQ

    Dans l’État voisin du Texas, déjà aux prises avec la pandémie de la Covid-19, le gouverneur a exhorté les habitants à se mettre à l’abri. « Vos biens peuvent être remplacés, pas votre vie », a-t-il averti auprès de la chaîne Weather Channel. À Galveston, où un ouragan historique avait frappé en 1900, faisant entre 8.000 et 12.000 morts, les opérations d’évacuation des résidents s’intensifiaient et le district scolaire a annulé ses cours jusqu’à vendredi.

    La saison des ouragans dans l’Atlantique, qui dure officiellement du 1er juin au 30 novembre, s’annonce particulièrement intense cette année. Le Centre national des ouragans s’attend à 25 dépressions. Laura est déjà la douzième. Elle a provoqué d’importantes inondations en Haïti et en République dominicaine entraînant la mort de 25 personnes.

    Les ouragans et les typhons deviennent de plus en plus puissants



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here