Mais comment Lidl est-il devenu « tendance » ?

0
12

Après avoir défrayé la chronique avec des baskets siglées Lidl, vendues en petites quantités dans les magasins belges à 12,99 euros et revendues plus de 1 300 euros sur eBay, l’enseigne allemande espère s’offrir un nouveau buzz avec un piano électronique : elle en propose un millier d’exemplaires dans l’Ouest de la France depuis le 10 septembre, à 449 euros. Désormais érigée en icône branchée et disruptive dans le paysage bien ordonné de la grande distribution française, Lidl ne cesse de gagner du terrain, caracolant, période après période, dans le duo de tête des plus belles progressions, à côté de E. Leclerc. L’enseigne, qui dit gagner 400 000 nouveaux clients par mois, a atteint en juillet le record de 6,5 % de part de marché.

Ce ne sont pas encore les 8 % qu’elle s’était fixés pour 2020, mais elle s’en approche. Au grand dam de ses concurrents, tentés de s’inspirer de ces méthodes : Carrefour a lui aussi sorti un piano discount à la rentrée, vendu… 429 euros. « Il s’est passé quoi pour que consommer Lidl devienne tendance alors que, quand on était gamins, on avait honte de manger des yaourts Milbona et de se laver avec des savons Cien ? », interrogeait le 10 août dernier sur Twitter la journaliste Nassira El Moaddem.

Il s’est passé quoi pour que consommer Lidl devienne tendance alors que quand on était gamins on avait honte de man… https://t.co/mDnFJJpTVT

En commerce les français préfèrent les gros bavards qui prennent toute la place : ce succès relatif a tout pour être éphémère.

Manque un long paragraphe qui serait intéressant sur les conditions de travail et les rémunérations des salariés, non ? Ça a évolué vers le haut, également ?


SOURCE: https://www.w24news.com

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]