Masters 1000 de Cincinnati – Novak Djokovic en quart de finale, Andy Murray éliminé par Milos Raonic

    0
    23

    Novak Djokovic, favori du Masters 1000 de Cincinnati, s’est qualifié pour les quarts de finale de façon convaincante, en dominant Tennys Sandgren (6-2, 6-4). Andy Murray n’a lui pas confirmé son succès sur Alexander Zverev. Il s’est incliné face à Milos Raonic (6-2, 6-2).

    Toujours invaincu en 2020, certes au cours d’une saison interrompue pendant six mois en raison de la pandémie de coronavirus, le N.1 mondial monte tranquillement en puissance à une semaine de l’US Open. Sur le Grandstand de Flushing Meadows, il a disposé sans encombre de l’Américain Tennys Sandgren 6-2, 6-4, se montrant plus vif, plus agressif et plus précis que la veille au soir contre le Lituanien Ricardas Berankis. Surtout, ses tensions douloureuses au cou semblent l’avoir abandonné.

    « Je suis agréablement surpris de la façon dont j’ai récupéré physiquement, notamment au niveau de mon cou, parce que c’était un peu préoccupant. Et cela s’est évidemment reflété sur mon jeu », a-t-il déclaré en conférence de presse. « Nole » n’a effectivement pas traîné en empochant le premier set en 34 minutes. Il a ensuite maîtrisé le cours du match, bouclant l’affaire sur un jeu blanc, pour enfin remercier la foule absente des quatre tribunes, comme il l’avait saluée 1 h 27 min plus tôt à son entrée sur le court.

    « Dans l’ensemble, c’était une très bonne performance. J’ai mieux joué, mieux servi. Tout va dans la bonne direction », s’est encore félicité le Serbe qui rencontrera l’Allemand Jan-Lennard Struff, 34e mondial, tombeur du finaliste de la précédente édition, le Belge David Goffin 6-4, 3-6, 6-4.

    Au lendemain de sa probante victoire contre Alexander Zverev en trois manches serrés, le revenant Andy Murray a lui manqué de jus contre le Canadien Milos Raonic, vainqueur 6-2, 6-2, et qui affrontera le Serbe Filip Krajinovic en quarts. Le Britannique, redescendu à la 129e place mondiale, après deux opérations à la hanche en janvier 2018 puis en janvier 2019, n’a jamais eu l’emprise sur ce match que ce soit avant l’interruption par la pluie ou après. « J’ai joué un pauvre jeu. Je ne sais pas si c’était parce que j’étais fatigué ou pas, mais je ne suis pas content de ce niveau de performance », a-t-il pesté, ajoutant avoir « beaucoup de travail à faire avant l’US Open ».

    Suivez la 84e édition de la Bretagne Classic (ex- GP de Plouay) en direct et en intégralité.



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here