Medias: Voici comment Koko Aldo du journal Lebleparle subit les foudres de Marlène Emvoutou

    0
    17

    Dans une lettre ouverte adressée le 25 avril à Koko Aldo, promoteur du journal en ligne Lebledparle. Marlène Emvoutou exprime sa colère face aux nombreux articles écrits par ce média sur sa personne, depuis de nombreuses années.

    Connue pour être au centre de plusieurs affaires qui font bouger la toile, la candidate malheureuse a la tête de Fecafoot en 2013, estime que le journal lui « pourrit l’existence depuis 8 ans » . « Je ne sais pas ce que je te dois » écrit-elle au promoteur de ce journal tout en lui promettant de s’engager « à le poursuivre en justice au Cameroun et à le harceler » s’il ne retire pas l’une de ses biographies publiées sur ce site en 2013.

    Voici la lettre de Marlène Emvoutou
    Aldo Koko je viens devant l’opinion internationale te demander de ne plus reprendre mes publications que je partage sur ma page Facebook privée, sur ton site lebled machin …

    Tu ne peux pas faire ma biographie en me traitant d’avoir escroqué 18 familles au Cameroun, d’avoir été mise en examen dans une affaire de faux passeport français , ce qui est totalement faux.

    Pour ensuite me prendre pour une référence intellectuelle au point où tu m’attribues des publications que je n’ai jamais faites.

    Tu prends un malin plaisir à me caser dans une catégorie de femme sulfureuse et à scandales.

    Quand j’écris sur la politique camerounaise, plus particulièrement sur Maurice kamto , mes propositions pour aider mon pays , tu ne reprends jamais .

    Tu me pourris l’existence depuis 8 ans , je ne sais pas ce que je te dois .

    Mon epoux et moi sommes venus te rencontrer pour t’apporter les preuves que je n’ai jamais été poursuivie pour une affaire de voiture de location vendue comme tu l’as écrit , ou pour corruption .

    Je t’ai expliqué qu’avec tout ce que tu as écrit , il serait difficile pour moi de trouver un emploi en France.

    Tu nous a clairement répondu que mon nom te rapportait de l’argent car d’après toi 30 00 personnes cherchent mes références tous les jours sur Google .

    Que tu ne pouvais pas effacer cette fausse biographie sinon tu perdrais ton référencement chez google.

    La haine que ton attitude me procure, je n’ai plus envie d’en vouloir à tous les Bamiléké .

    Donc je redis, soit tu retires ton article mensonger sur une ma fausse biographie que tu finances pour être en tête des recherches sur Google soit je m’engage à te poursuivre en justice au Cameroun et à te harceler , toi et tous tes ancêtres jusqu’à la fin de ma vie .

    Aldo Koko , j’ai oublié de dire que tu avais demandé 1000 euros à mon époux et les photos exclusives de mon mariage pour ne plus me harceler .


    SOURCE: https://bit.ly/2VFi7Qj

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here