Moto: Quartararo pose ses jalons à Saint-Marin

0
5

Fabio Quartararo a posé ses jalons vendredi lors des premiers essais libres du MotoGP de Saint Marin en réalisant le meilleur temps des essais libres, les Yamaha se montrant à leur avantage sur le circuit italien de Misano.

Le jeune Français, sur une machine de l’écurie satellite SRT, a devancé l’Espagnol Maverick Vinales sur une machine d’usine alors que son coéquipier chez SRT, l’Italien Franco Morbidelli, est 3e.

« Je suis content de ne pas avoir eu de problèmes de freins », a affirmé Fabio Quartararo alors que ceux-ci l’avaient handicapé lors des deux précédentes courses.

« Nous avons une très bonne moto mais pas la meilleure », a-t-il estimé. « Mais je suis content d’être premier des essais libres car cela faisait un moment que je ne l’avais pas été et cela fait toujours bien de voir son nom tout en haut ».

La vélocité des Yamaha est de bon augure pour Quartararo qui cherche pour ce 6e Grand Prix de l’année à consolider son avance au championnat du monde. Elle n’est actuellement que de 3 points sur l’Italien Andrea Dovizioso (Ducati) qui n’a pu faire mieux que le 11e temps combiné des deux séances disputées sous un grand soleil et une forte chaleur.

Derrière le trio de tête, suivent deux KTM et une 4e Yamaha, celle du vétéran Valentino Rossi, 41 ans, qui court à Misano à quelques kilomètres de chez lui.

La vélocité des Yamaha est de bon augure pour Quartararo qui cherche pour ce 6e Grand Prix de l’année à consolider son avance au championnat du monde. Elle n’est actuellement que de 3 points sur l’Italien Andrea Dovizioso (Ducati) mais ce dernier n’a pu faire mieux que 11e aux temps combinés des deux séances.

Quant à Johann Zarco, il n’a obtenu que le 14e temps sur la Ducati de l’écurie cliente Avintia.

« Cela a un bon début aujourd’hui », a-t-il toutefois estimé, indiquant qu’il avait souffert de sa fracture au poignet subie il y a quelques semaines. Il a également confié être gêné par les bosses du circuit mais ajouté qu’il pensait possible de se qualifier dans les dix premiers samedi.

Le Français a besoin de bons résultats lors des prochaines courses s’il veut obtenir la selle que Dovizioso va libérer l’an prochain au sein de l’écurie d’usine Ducati.

Une décision aurait dû être annoncée à Misano mais les responsables de l’écurie italienne ont décidé de la reporter d’au moins deux semaines pour rassembler davantage de données sur les pilotes pressentis.

Outre Zarco, les noms de l’Italien Francesco Bagnaia, qui court pour l’écurie cliente Ducati-Pramac, ou de l’Espagnol Jorge Martin, actuellement en Moto2, sont avancés.

Martin a dû faire l’impasse sur le GP de Saint-Marin après avoir été testé positif au coronavirus et Bagnaia se remet lui tout juste d’une blessure et ne reprend la compétition que ce weekend.

Les KTM, qui se révèlent cette saison et ont déjà remporté deux courses, se sont placées en embuscade derrière les Yamaha.

« Le feeling avec la moto est très bon et il semble que nous sommes bien positionnés pour le weekend », a estimé Pol Espargaro, 4e temps vendredi. A l’en croire, les machines autrichiennes marchent « de mieux en mieux » comme en témoigne la présence vendredi de quatre d’entre elles dans les dix premières.

Le vainqueur du récent GP de Styrie, le Portugais Miguel Oliveira (KTM-Tech3), a jugé que le nouveau revêtement du circuit, tout en offrant plus d’adhérence, était assez bosselé mais que « KTM fabriquait aussi des machines de motocross » et pouvait s’en accommoder.

Marc Marquez, le tenant du titre et sextuple champion du monde dans la caégorie reine, est toujours écarté des circuits en raison d’une fracture du bras droit subie lors de la première course de la saison.

Ces essais libres se sont aussi déroulés devant quelques milliers de spectateurs respectant de strictes conditions sanitaires. Toutes les manches du championnat avaient jusqu’ici eu lieu à huis-clos en raison de l’épidémie de coronavirus.

Chaque jour, la rédaction des Echos répond à votre besoin d’une information fiable et vous aide à prendre les meilleures décisions.

Conservez une vision globale de la situation, en France et dans le monde. Décryptez les conséquences de la crise sur l’économie, les entreprises et les marchés. Eclairez votre réflexion avec des points de vue, des idées et des contributions de tous horizons.



SOURCE: https://www.w24news.com/news/moto-quartararo-pose-ses-jalons-a-saint-marin/?remotepost=267217

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]