«Nous avons du pain sur la planche» : Le gouvernement confronté à l’incivisme des populations

    0
    11

    Entre le vol de matériel médical par des personnels de santé, le non-respect des mesures barrières dans plusieurs espaces commerciaux de la capitale et l’incrédulité de certains, y compris en milieu professionnel, le gouvernement dit avoir fort à faire face à la pandémie du Covid-19. Le week-end écoulé, Max Limoukou, le ministre de la Santé, s’est essayé à un exercice de pédagogie sur le terrain.

    Pour Max Limoukou, face au Covid-19 et l’incivisme des populations, le gouvernement «a du pain sur la planche». © D.R.

     

    Critiqué pour son absence sur la scène médiatique depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19, dont le Gabon enregistre désormais 16 cas positifs, Max Limoukou a assuré dans une interview publiée samedi au journal L’Union qu’il est bel et bien présent au sein de l’équipe chargée de la conception et de la mise en œuvre de la stratégie de veille et de riposte contre la pandémie au Gabon. Comme pour le prouver, le ministre de la Santé a effectué une sortie dimanche dernier sur certains espaces commerciaux de la capitale. Son constat est plutôt alarmant : les mesures de préventions édictées par le gouvernement sont diversement accueillies et peu d’enseignes les mettent en pratique.

    «Autant dans certaines structures, tel que Géant CK2, les mesures sont respectées, dans d’autres, elles ne le sont pas ou sont moyennement suivies. Nous avons donc du pain sur la planche», a regretté le membre du gouvernement, qui assure toutefois que ses collègues et lui-même n’entendent pas baisser les bras face à l’incivisme et l’incrédulité de certains vis-à-vis de la pandémie qui risque de se propager, y compris à l’intérieur du pays. «Nous avons une action pédagogique à mener», a-t-il indiqué.

    Le dernier acte d’incivisme en date auquel sont confrontées les autorités gabonaises a curieusement été enregistré dans le corps médical. Lundi, le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (COPIL Coronavirus) a informé que 4 agents de santé du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) ont récemment été suspendus de leurs fonctions. Motif : vol de masques chirurgicaux à des fins commerciales. Une enquête sera ouverte afin d’identifier le réseau et les receleurs, annonce-t-on.

    Ayant noté que 2 des 9 nouveaux cas testés positifs au Covid-19 sur le territoire national ont été contaminés par contact étroit avec leurs collègues de bureau, les autorités disent avoir la preuve que les mesures barrières sont encore peu respectées, y compris en milieu professionnel. Le COPIL Coronavirus assure pourtant que «l’heure est à la discipline, à la prise de conscience d’abord individuelle puis collective et enfin au changement radical de nos mœurs».


    SOURCE: https://www.w24news.com/nous-avons-du-pain-sur-la-planche-le-gouvernement-confronte-a-lincivisme-des-populations-2/?remotepost=137495

    Abonnez-vous gratuitement et soyez le premier à liker et à partager:

    Je m’abonne gratuitement pour rester informé!!!

    [maxbutton id= »1″]