Officiel : Paul Biya révèle enfin la vérité sur les conditions de libération de Maurice Kamto

    0
    27

    Poussé à bout après les récentes déclarations du président français Emmanuel Macron, le président Paul Biya a décidé de livrer quelques détails sur les conditions de libération du président du MRC Maurice Kamto le 05 octobre 2019.

    Le Rôle de la France
    Contrairement aux propos d’Emmanuel Macron qui laissent entrevoir une quelconque pression de la France, à Etoudi, on préfère parler d’un service rendu à un ami de longue de date. Le gouvernement camerounais réfute catégoriquement avoir reçu des pressions pour libérer l’opposant Maurice Kamto.
    « Accéder à des sollicitations émanant d’amis anciens et sûrs n’est nullement céder à des pressions. Toutes ces récriminations pernicieuses et qui procèdent d’une désinformation patente et
    nocive, sont autant d’inepties et d’inventions fantasmagoriques qui ne correspondent en
    rien à la véracité des faits », peut-on lire dans le communiqué du gouvernement.
    Il est clair, Emmanuel Macron est intervenu pour la libération de Maurice Kamto, mais Biya n’a jamais subi de pression. « J’avais dit que je ne veux pas qu’on se voit à Lyon tant que Kamto n’a pas été libéré, et il a été libéré parce qu’on a mis la pression. Là, la situation est en train de se re-dégrader », avait déclaré Emmanuel Macron.

    Jeune Afrique n’avait pas tout dit
    Quelques heures après la libération de Maurice Kamto, Jeune Afrique a fait savoir que l’opposant camerounais avait eu un accord avec le président de la République.
    « Cette remise en liberté de l’opposant camerounais est le fruit de plusieurs jours de négociations en coulisses. Tout a commencé mi-septembre, à l’initiative du palais d’Étoudi.
    Deux émissaires ont pris contact avec Maurice Kamto, arrêté le 26 janvier dernier à la suite d’une manifestation organisée à Douala, et détenu depuis à la prison principale de Yaoundé.

    Les deux personnalités étaient porteuses d’une proposition de sortie de crise comportant l’élargissement de l’opposant en échange de l’engagement de ce dernier à renoncer à contester la réélection de Paul Biya lors de la présidentielle du 7 octobre 2018.

    Maurice Kamto accepte de les recevoir, mais pose tout de suite un préalable à l’entame d’un dialogue avec les émissaires de Biya. Il exclut de poursuivre la discussion si l’arrêt des poursuites ne devait profiter qu’à lui, et pas à ses compagnons de la coalition constituée autour de sa candidature.

    Après plusieurs va-et-vient entre la prison de Kondengui et le palais présidentiel, les émissaires transmettent la bonne nouvelle. Paul Biya consent à libérer Michèle Ndoki, Alain Fogué, Christian Penda Ekoka et Albert Dzongang », avait publié Jeune Afrique, le O5 octobre 2019.
    Les affirmations du journal ont été battu en prêche par Maurice Kamto qui avait estimé que Jeune Afrique s’était trompé


    SOURCE : https://www.w24news.com/officiel-paul-biya-revele-enfin-la-verite-sur-les-conditions-de-liberation-de-maurice-kamto-2/?remotepost=72206

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]