Opération Epervier: Voici comment Atangana Kouna veut restituer les milliards volés

    0
    18

    Pour ce faire, ses avocats sollicitent la levée partielle des saisies effectuées sur ses comptes bancaires.
    Basile Atangana Kouna, ancien ministre de l’Eau et de l’Energie (2009-2018), est poursuivi devant le Tribunal Criminel Spécial (TCS) pour détournement présumé de fonds publics à la CAMWATER, la société nationale en charge de l’Eau qu’il a dirigée entre 2006 et 2012.

    L’ancien membre du gouvernement, aujourd’hui écroué à la prison de Yaoundé-Kondengui, est disposé à rembourser la somme qu’il est soupçonné d’avoir détournée dans le cadre de cette affaire à deux volets, soit 2,9 milliards de FCFA.

    Dans le cadre du premier volet de cette procédure, il avait en avril 2018, en compagnie d’un de ses coaccusés, l’homme d’affaires belge Jacques Michel Vivianne Jean Massart, introduit auprès du ministre de la Justice une demande conjointe d’arrêt de poursuites engagées à leur encontre au TCS. Cette requête faisait suite à la restitution en intégralité de la somme de 1,7 milliard de FCFA, qu’ils sont accusés d’avoir détourné en complicité avec trois autres personnes.

    Après deux années d’attente, M. Atangana Kouna a récemment obtenu la réponse favorable du Garde des Sceaux. La décision de Laurent Esso a été communiquée le 5 juin 2020 aux juges du TCS par le parquet, à travers une lettre de Justine Ngounou Tchokontieu, procureur général près cette juridiction en charge de la répression des crimes économiques.

    Dans le second volet de cette affaire, l’ancien ministre est poursuivi pour le détournement présumé de 1,2 milliard de FCFA. Une somme que le natif de Ngoumou (région du Centre) se dit prêt à restituer.

    Pour ce faire, renseigne l’hebdomadaire Kalara paru le 15 juin 2020, il sollicite la levée partielle des saisies effectuées sur ses comptes bancaires. Me Atangana Ayissi, son conseil, avait introduit une requête dans ce sens le 26 novembre 2019, précise notre confrère.

    «Afin de matérialiser la restitution du montant du détournement qui lui est imputé, M. Atangana Kouna avait d’une part, signé au profit de l’Etat, le 23 septembre 2019, un ordre de virement d’un montant de 125 millions de FCFA à retirer dans son compte bancaire logé à la BGFI Bank et d’autre part, offert le ‘‘prélèvement de la somme de 1,1 milliard de FCFA dans le coffre-fort loué dans le même banque’’», ajoute le canard.

    Les avocats de l’ancien membre du gouvernement sollicitent son extraction de la prison pour la BGFI Bank à Yaoundé où il pourra assister à l’ouverture contradictoire du coffre-fort dont il détient les clés et ainsi procéder séance tenante, au remboursement de 1,1 milliard de FCFA.

    A l’audience du 9 juin 2020, le ministère public s’est dit favorable à cette proposition de restitution. Le contraire des avocats de l’Etat du Cameroun et de la CAMWATER. Ces derniers estiment que les biens saisis ne sauraient faire l’objet d’une telle transaction.

    Les juges ont donné rendez-vous le 23 juin prochain pour annoncer leur décision. Un verdict déterminant pour la sortie de prison ou non de Basile Atangana Kouna.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here