Pédophile, homosexualité : Sismondi Bidjocka éventre le MRC Voici les details en (vidéo)

    0
    33

    Le journaliste éditorialiste camerounais Sismondi Barlev Bidjocka n’aime pas Maurice Kamto et ne le cache pas. Dans un éditorial aux allures d’un règlement de compte dirigé contre Valséro, l’auteur de l’œuvre « Samuel Eto’o, une légende au présent », accuse le président du MRC d’homosexualité et de pédophilie.

    « Personne ne t’insulte parce que tu soutiens une tapette comme Kamto qui s’envoie des petits garçons(…) Même si le président venait à être rappelé par le seigneur, je m’attellerai au besoin à ce que ton gourou n’y parvienne pas. Cette bataille se passera si tu veux dans la rue » a-t-il dit.

    Sismondi Barlev n’a pas apprécié les propos tenus par l’artiste engagé Valséro a l’endroit du Directeur Général de la CRTV. Pour rappel, Charles Ndongo avait présenté une émission spéciale dans la cadre de la commémoration de la fête de l’Unité nationale. Le lendemain, Valsero avait fait une vidéo remplie d’insultes et de propos irrespectueux à l’égard du Directeur Général de la Crtv. Dans son éditorial Sismondi Barlev a violemment répondu à Valsero utilisant, lui aussi des propos discourtois et en faisant de terribles révélations au passage.

    Selon le journaliste, Valséro (42 ans) serait un consommateur de drogue irresponsable qui n’assume pas ses obligations de père vis-vis de son enfant. Il serait également un gigolo qui vit de la générosité de la gamine.  » Tu t’estimes meilleur parce que tu insultes Paul Biya, parce que tu insultes Charles Ndongo, toi qui, à 42 ans te fait entretenir par une petite fille » déclare-t-il. Le journaliste a également révélé être l’homme qui a fait Valséro. Il fut le premier à faire un enrobet avec sa chanson de Valsero. L’émission fut appréciée par plusieurs camerounais ainsi que des médias internationaux qui ont décidé de s’intéresser à l’artiste.

    « C’est moi qui ai ait de Valséro, ce qu’il devient par la suite. J’avais fabriqué une grande star qui devrait grandir mais malheureusement elle n’a jamais grandi. Il s’est pris la tête au stade premier. Ce jour-là il est chassé du podium parce que l’artiste du soir est arrivé et commence son show prévu. Les larmes de Valsero sur le poduim n ‘y changeront rien. Il ne suffit pas d’insulter le président de la République et un respectable aîné comme Charles Ndongo pour s’estimer grand artiste », révèle-t-il.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here