Politique : Voici ces quatre chefs d’Etats qui ont quitté le pourvoir par la grande porte

0
1074

Ils sont quatre et sont de ceux qui, au cours du dernier demi-siècle, ont su prendre la décision,qui paraît aujourd’hui héroïque,de quitter le pouvoir alors même que rien ne les y obligeait.

1- Charles de Gaulle

Charles de Gaulle est né à Lille le 22 novembre 1890 dans une famille catholique et patriote. son parcourt scolaire , le jeune Charles le fait chez les Jésuites et opte très tôt pour la carrière des armes. ainsi, il sera nommé général le 1er juin 1940, de Gaulle devient quelques jours plus tard sous-secrétaire d’État à la Défense nationale et à la Guerre, dans le gouvernement de Paul Reynaud. Apres plusieurs séries de crises , le président de la République, René Coty, fait appel “ au plus illustre des Français” le 29 mai.

Le 1er juin, le général de Gaulle devient ainsi le dernier président du Conseil de la IVe République. Le 27 avril 1969, de Gaulle soumet aux Français un projet sur la régionalisation et la réforme du sénat. Sa proposition est rejetée par référendum par 52,4% des voix. Fidèle à sa promesse et respectueux du peuple souverain, de Gaulle démissionne : à minuit dix, un communiqué annonce : “ Je cesse d’exercer mes fonctions de président de la République. Cette décision prend effet aujourd’hui à midi. Charles de Gaulle se retire à Colombey-les-Deux-Églises, s’abstient de toute prise de position publique, reçoit quelques fidèles et poursuit l’écriture de ses Mémoires. Seul le premier volume des Mémoires d’Espoir est achevé lorsqu’il meurt, le 9 novembre 1970.

2- Senghor

Né le 9 octobre 1906 à Joal, au Sénégal, et mort le 20 décembre 2001 à Verson, en France, Léopold Sédar Senghor est un poète, écrivain, homme politique sénégalais et premier Président de la République du Sénégal (1960-1980). Il est le premier africain à siéger à l’Académie française. Léopold Sédar Senghor commence ses études au Sénégal avant d’arriver en France à 22 ans . Le chef de file local des socialistes, Lamine Guèye, lui propose d’être candidat à la députation. Léopold Sédar Senghor accepte et est élu député de la circonscription

Sénégal-Mauritanie à l’Assemblée nationale française où les colonies viennent d’obtenir le droit d’être représentées. Élu le 5 septembre 1960, Léopold Sédar Senghor préside la toute nouvelle République du Sénégal. Il est l’auteur de l’Hymne National sénégalais, le Lion rouge. Il démissionne de la Présidence, avant le terme de son cinquième mandat, en décembre 1980

3- Mandela

Nelson Rolihlahla Mandela est né dans l’ancien Bantoustan, en Afrique du Sud. Après avoir obtenu un diplôme en droit en 1942 à l’Université du Witwatersrand de Johannesburg, il entre à l’ANC (l’African National Congress) qui est alors un parti politique modéré de la bourgeoisie noire. Après plusieurs années de lutte contre l’Apartheid, d’arrestations et de procès, Nelson Mandela est condamné en 1964 avec sept de ses compagnons à la prison à vie pour sabotage, trahison et complot. Nelson Mandela est finalement libéré le 11 février 1990 après avoir passé 27 ans et demi en prison. Le gouvernement sud africain légalise le Parti communiste et l’ANC dont Mandela devient le président en 1991. En 1993, avec le président De Klerk, il reçoit le prix Nobel de la paix. Les premières élections pluralistes et multiraciales ont lieu en 1994. L’ANC remporte une très large victoire. La même année, Nelson Mandela est investi Président de l’Afrique du Sud, poste qu’il occupe jusqu’en 1999 pour laisser la place à Thabo Mbeki.

4- Eltsine

Boris Nikolaïevitch Eltsine ou Ieltsine né le 1er février 1931 et mort le 23 avril 2007 à Moscou . Dirigeant communiste éloquent, Boris Eltsine débute son ascension politique dans les années 1980. Huit ans après son accession au pouvoir, le président russe Boris Eltsine annonce qu’il quitte ses fonctions. C’est le premier ministre Vladimir Poutine qui lui succédera .Le 31 décembre, le président Eltsine, âgé de 68 ans, cause une surprise en annonçant qu’il démissionne et qu’il cède son poste sur une base intérimaire au premier ministre Poutine. Les élections présidentielles du 26 mars confirment ce dernier dans ses fonctions. Il obtient alors 52,6% des votes.

Respect à vous hommes d’état.

herve Gael

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Laisser un commentaire

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]




LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here